Accueil » Point de Vue » Nouveau Code de la route Y aurait-il des changements?

Nouveau Code de la route Y aurait-il des changements?

Le nouveau Code de la route fera objet d’un débat législatif au niveau du Parlement. Donc, il va sûrement y avoir des changements dans la façon de concevoir le monde de la sécurité routière, notamment avec ses débâcles et ses insuffisances, très visibles sur la circulation dans la vie pratique. Est-ce que c’est le moment propice pour soulever une telle question? Sans nul doute! L’Algérie connaît et ce, depuis un certain temps, de gros problèmes dans le monde de la circulation, dont pas mal sont imputés aux défaillances ou peut-être à la tolérance du code la route. Les accidents de la circulation sont légion en Algérie, avec les conséquences dramatiques que l’on connaît tous: décès, blessés et dégâts matériels coûteux. L’on pourrait dire que le seuil de la tolérance a été largement dépassé. Les drames, résultant des accidents de la route, font objet des statistiques hebdomadaires, dépassant l’entendement… Il n’y a pas une semaine qui passe, sans que les médias ne relatent une tragédie dont morts et blessés sont victimes d’un accident de la route. Est-ce que le Code de la route en vigueur serait pour quelque chose dans ces carnages? Et bien, c’est l’avis de pas mal d’observateurs, notamment des connaisseurs en la matière. Avec la nouvelle version rectifiée qui sera mise en exécution, juste après avoir reçu l’aval des deux Chambres du Parlement, l’on aura le temps de savoir si vraiment, l’actuel Code de la route serait pour quelque chose concernant les drames qui se produisent actuellement, au niveau de nos routes. En plus de la remise en cause due de l’actuel code de la route, il faudrait également revoir la façon avec laquelle nos services de sécurité et notre organe de justice traitent les questions ayant trait à la circulation, spécialement le non-respect du code et de tout autre règlement, par des citoyens ne voyant pas la soumission au Code comme une chose nécessaire ou comme un acte de haute citoyenneté. Sur ce point, il faudrait s’y attarder un peu, juste pour rappeler que les services de sécurité et les tribunaux ne font pas leur travail de façon qui pourrait dissuader les chauffards à faire des calculs avant d’entamer une quelconque aventure fatale, contre eux et contre des tiers. Il ne faudrait pas badiner avec ces questions, même si ces dernières ne se font pas sans une contrepartie pécuniaire illégale.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La finance algérienne à l‘étranger !

Bien que je ne me ...

Stockage ! A pied d’œuvre

A moins de deux mois ...

Pluies salvatrices

Enfin et après des longs ...

«Mieux vaut tard que jamais» Pluie de bon augure !

Bien que son arrivée soit ...

L’huile de table commence à se faire rare

Ce matin, en ouvrant ma ...