Accueil » ACTUALITE » Normes de diffusion publicitaire et Infractions. Des chaînes télé hors la loi !

Normes de diffusion publicitaire et Infractions. Des chaînes télé hors la loi !

Quels sont les objectifs d’une télévision, d’une chaîne télévisée ? Quelle stratégie commerciale pour une chaîne télé ? Comment elles se font de l’argent ? Rebondissement sans nul doute. Des convocations urgentes sont envoyées aux représentants de toutes les chaînes télé réfractaires aux dispositions de la publicité durant le mois de ramadhan. Il y a certainement de quoi s’en tenir. Questions : comment des chaînes continuaient à prolonger la diffusion de leurs publicités alors qu’elles furent préalablement rappelées à l’ordre à la mi-mars ? Sont-elles soumises au «gouffre» financier pour recourir aux publicités prolongées? C’est un véritable bras de fer qui a l’air d’opposer les autorités de régulations de l’audiovisuel à la plupart des chaînes télé en Algérie. Du jamais vu ou presque depuis des années dans les annales. Tout porte à croire en effet que les spots publicitaires «prolongés» ou «excessifs» constatés depuis le début du ramadhan 2024 ont fait réagir les autorités indépendantes de régulation de l’audiovisuel l’Aniref et l’Arav. Cette fois, les choses se compliquent pour la plupart des chaînes télévisées qui diffusent des publicités prolongées. On aurait cru que les choses en resteraient là mais elles se sont au contraire accentuées. Les chaînes télé en question ont été déjà rappelées à l’ordre afin de se soumettre aux normes régissant le droit et les tranches ou espaces d’horaire légaux et réglementaires de la diffusion de la publicité mais rien à faire. Cependant, au lieu de revoir ou réduire les délais des publicités prolongées, les chaînes télévisées en question n’ont pas daigné se conformer aux instructions, «une manière implicite de mettre le téléspectateur algérien devant le fait accompli» selon un expert de l’audiovisuel. Des téléspectateurs fidélisés depuis des années par ces chaînes ont fini par se lasser et bouder ce qu’ils qualifient de «programmation au détriment des intérêts des téléspectateurs». Les chaînes télévisées concernées sont convoquées pour clarifier leur position et répondre aux motifs d’infractions au régime de diffusion de la publicité qui leur sont signifiés. D’abord, l’Autorité nationale indépendante de régulation de l’audiovisuel (Arav) qui a adressé des convocations urgentes à tous les représentants des chaînes de télévision en infraction des dispositions légales et réglementaires relatives à la publicité, selon un communiqué de l’autorité, publié mardi. La même source a précisé que «l’autorité de régulation, après avoir constaté la persistance de la plupart des chaînes de télévision à prolonger la durée des pauses publicitaires au détriment des intérêts des téléspectateurs et en violation du temps maximum alloué à la diffusion des messages publicitaires, avait souligné dans un communiqué daté du 14 mars dernier l’obligation de respecter les dispositions légales et réglementaires relatives à la publicité audiovisuelle». L’autorité a enregistré, ajoute le communiqué, «la poursuite de la majorité des chaînes de télévision dans leur comportement ainsi que leur détermination à violer les dispositions et les mentions susmentionnées, alors que l’autorité de régulation attendait une réponse volontaire de la part du domaine de l’autorégulation et le respect délibéré des lois de la République, d’autant plus qu’elle avait laissé une ample marge aux chaînes pour prendre les mesures commerciales et techniques nécessaires pour rectifier la situation». À cet égard, elle a souligné que ces chaînes « ont privilégié leurs intérêts commerciaux au détriment des intérêts des téléspectateurs, de l’intégrité des œuvres artistiques et de la préservation de leur indépendance dans la programmation des réseaux». Dans ce contexte, l’autorité de régulation a décidé «d’entamer des mesures disciplinaires et d’imposer le respect des lois de la République de manière coercitive conformément aux pouvoirs et à l’autorité que lui confère la loi». Sur cette base, selon le même communiqué, «des convocations urgentes ont été adressées à tous les représentants des chaînes en infraction pour recevoir leurs déclarations verbales et/ou écrites lors de séances d’interrogatoire spéciales programmées par l’autorité dans les deux jours suivants avant l’émission de ses décisions concernant chaque cas conformément aux dispositions légales et réglementaires». L’Autorité nationale indépendante de régulation de l’audiovisuel l’ANIRA, a adressé elle aussi des convocations urgentes à tous les représentants des chaînes de télévision selon son communiqué qui indique « avoir fait le constat des coupures publicitaires prolongées» ce qui, selon l’ANIRA, «porte préjudice à l’intérêt du téléspectateur, et constitue un dépassement du temps consacré à la diffusion de spots publicitaires». L’ANIRA avait rappelé à l’ordre le 14 mars dernier ces chaînes télé. Elle les a incitées au strict respect des dispositions juridiques et réglementaires relatives à la publicité audiovisuelle ». Toutefois, les choses sont restées telles qu’elles étaient. L’Autorité a constaté que « la plupart des chaînes de télévision continuent d’enfreindre les dispositions et l’avis précité, au moment où elle s’attendait à une réponse volontaire, partant du principe d’autorégulation et de respect volontaire des lois de la République, d’autant qu’elle a laissé à ces chaînes, un délai suffisamment long pour prendre les dispositions commerciales et techniques nécessaires pour remédier à la situation », précise le communiqué. L’ANIRA a souligné, que ces mêmes chaînes « ont privilégié leurs intérêts commerciaux au détriment de l’intérêt du téléspectateur, de l’intégrité des œuvres artistiques et de la préservation de leur autonomie dans l’élaboration des grilles de programmes ». Partant de ce principe, l’Autorité a décidé « de prendre des sanctions et d’imposer le strict respect des lois de la République dans le cadre des prérogatives et de l’autorité qui lui sont conférées ».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...