Accueil » CHRONIQUE » Niger, l’Algérie intransigeante!

Niger, l’Algérie intransigeante!

L’Algérie maintient sa position contre toute intervention militaire étrangère au Niger et préfère une approche diplomatique pour rétablir l’ordre constitutionnel dans le pays depuis le coup d’État militaire du 26 juillet, a précisé la radio publique. La France s’est vu refuser par l’Algérie l’autorisation de survoler son territoire en vue d’une opération militaire au Niger, a indiqué, lundi soir, la radio algérienne. Cependant, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest «Cédéao» a rejeté une proposition de la junte au pouvoir au Niger, prévoyant une période de transition de trois ans pour rétablir la démocratie, a déclaré un commissaire du bloc régional, lundi 21 août. Au cours du week-end, le général Abdourahamane Tiani a annoncé que la junte allait lancer un dialogue national en vue d’une transition démocratique qui «ne devrait pas durer plus de trois ans». Il a fait cette annonce après s’être entretenu, samedi, dans la capitale Niamey avec une délégation de la Cédéao qui a rencontré aussi le même jour Mohamed Bazoum. «Relâchez Bazoum sans pré-conditions, restaurez l’ordre constitutionnel sans davantage de délai», a déclaré à Reuters, lundi, Abdel-Fatau Musah, commissaire aux affaires politiques de la Cédéao, à l’égard de la proposition de la junte, soulignant que la position du bloc régional restait claire. Si l’organisation ouest-africaine explore la voie diplomatique pour sortir de la crise, elle menace toujours d’intervenir militairement. Le jour J est fixé depuis la fin de la semaine dernière, mais gardé secret pour le moment. Ce lundi, un membre de la Cédéao a indiqué à RFI que l’option militaire est incontournable pour «préserver» l’image de l’institution. Déjà, la situation au Niger s’est dégradée. Les attaques djihadistes se sont multipliées ces derniers jours au Niger, surtout dans la zone dite des trois frontières entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali. Une trentaine de soldats nigériens et autant de civils ont ainsi été tués dans cette région dans une série d’attaques. Le représentant de l’UNICEF au Niger tire la sonnette d’alarme. Le coup d’État militaire a aggravé les conditions de vie de millions d’enfants selon l’Organisation des Nations unies. «On estimait déjà, en 2023, à 1,5 million le nombre d’enfants de moins de 05 ans souffrant de malnutrition dont au moins 430.000 souffrant de la forme la plus mortelle de malnutrition», a déclaré le représentant de l’UNICEF au Niger, Stefano Savi. À l’heure actuelle, «plus de deux millions d’enfants ont été touchés par la crise et ont désespérément besoin d’aide humanitaire», souligne le représentant de l’UNICEF. De plus, l’aide humanitaire est par endroit entravée: «Nous sommes préoccupés par le fait que nos fournitures vitales restent bloquées aux différents points d’entrée du pays alors qu’elles doivent être acheminées de toute urgence vers le Niger». La position d’Alger est partagée par plusieurs capitales et responsables dont les Américains.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le SOS des enfants du Soudan

«Depuis près d’un an, les ...

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...