Accueil » ORAN » Nettoyage et désinfection. Les locaux d’activité commerciale accusent un retard

Nettoyage et désinfection. Les locaux d’activité commerciale accusent un retard

Voilà pourquoi il faut nettoyer et désinfecter quotidiennement locaux professionnels et commerciaux. C’est pour exterminer le transport potentiel de germes et tuer les microorganismes au sol et aux étalages des produits alimentaires, les fruits, les légumes, les gâteaux, les friandises, le lait et le pain notamment. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas puisqu’on constate, dans nos marchés, un manque de vigilance des commerçants des produits alimentaires qui ne se soucient guère des mesures de protection contre le covid. A voir la manière avec laquelle certains produits de consommation sont exposés à l’air libre, voire effleurés ou touchés plusieurs fois des mains par les acheteurs pendant une fraction de minutes, on imagine mal comment notre santé ne pourrait être affectée par la transmission d’un germe ou microbe provenant d’un produit sale ou dans le pire des cas d’un consommateur corvidé. Cette notion de protection des produits alimentaires est quasiment absente dans les boulangeries où souvent le pain, qui n’est pas emballé, est remis de main en main au consommateur comme c’est le cas de beaucoup d’autres produits stratégiques à l’exception peut-être des viandes. De même que les commerçants qui vendent leurs produits directement aux acheteurs, n’utilisent pas de gants ni observent de distance, ils prennent encore moins la peine de nettoyer la monnaie que ces derniers leur échangent. Les transactions se font n’importe comment et sans discernement, augmentant le risque d’être infecté par des agents contagieux extérieurs. Lors des restrictions du début de la pandémie, entre décembre 2019 et mars 2020, les commerçants des effets vestimentaires étaient sommés d’y mobiliser les produits désinfectants pour préserver la santé des clients, de même qu’ils étaient instruits de mettre la lingerie ou les effets essayés carrément au stérilisateur pour éviter la propagation de toute maladie d’une personne à une autre. Ces mesures de protection ont disparu des locaux commerciaux où on assiste aujourd’hui à un à tout venant, tellement l’affluence humaine est importante et paradoxalement moins vigilante à cause de la non distanciation et de la non désinfection des lieux et des produits commerciaux.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Agression sioniste contre Ghaza. Le ballet de la mort reprend

La mort a frappé plus ...

Logements de désistement à Oran. «Ils sont transférés aux daïras»

«La formule de la vente ...

Conférence «Justice pour le peuple palestinien». Des mécanismes juridiques pour poursuivre l’entité sioniste

Israël ou l’arrogance frappante par ...

Le secteur de l’Energie et des Mines passe à l’action. 03 stations de service non conformes fermées «jusqu’à la levée des réserves»

Une vaste opération d’inspection et ...

Octroi d’accréditations pour l’importation de véhicules vers l’Algérie. Peugeot et Renault dans la liste

Vers la facilitation de l’introduction ...