Accueil » CHRONIQUE » Mystérieux feux de forêts

Mystérieux feux de forêts

En 48 h, et dans neuf endroits comprenant des wilayas de l’ouest et du centre du pays, des feux de forets qui se déclenchent brusquement, dans une période qui n’est pas habituellement, celle réputée des feux de forets. Généralement, c’est à partir du mois de juin, jusqu’au début septembre, en passant par les quelques semaines des grandes chaleurs caniculaires, que les incendies forestiers se faisaient parler d’eux. Comment et qui en seraient les auteurs de ce grand crime à la dimension nationale ? Nous attendons les conclusions des enquêtes des services de sécurités, qui seraient, à notre sens, normalement déjà en cours. Apres quoi, nous saurions identifier les auteurs de ces crimes et participer à leur dénonciation publique. Pour le moment, l’on va se contenter de spéculer voire deviner la nature de ces forces obscures et obscurantistes, qui cherchent à mettre le pays à feu et peut-être à sang, à l’ombre des luttes politiques engendrées par le processus de changement, ayant conséquemment suivi le mouvement populaire du Hirak de 2019. Depuis, Il y a des changements qui s’opèrent d’une façon sérieuse. Certaines forces parasitaires s’étant habituées au système d’impunité et de laisser-aller. Des roublards habitués, justement, à vivre dans le bluff, la démagogie et la rapine, devraient s’opposer – et c’est logique – à toute forme de reforme et de changement. En plus, le processus des grandes affaires pénales qui sont en instance de passer devant les tribunaux de la république, pour crimes commis à l’égard de l’économie nationale, n’est pas encore interrompu. L’instruction de ces affaires touchant à la corruption aux acquis et aux activités illicites est toujours en cours. Pour être plus clair, les « fuyards » de la maffia politico-financière sont toujours là, et ils feront l’impossible pour déclencher une situation de chaos dans le pays, comme moyen pou se préserver des poursuites judiciaires et tenter d’arrêter le bulldozer de la justice, qui les traque déjà psychologiquement. Nous nous rappelons tous, des manques de liquidités dans les bureaux de poste conséquemment, avec la fête de l’Aïd El Adha..Nous nous rappelons tous, également, des coupures d’eau et d’électricité parfois, longues et inexpliquées ayant touché plusieurs régions du pays. Toutes ces manœuvres malsaines, menées par les résidus de l’ancien régime déchu, visaient, justement, à pousser les citoyens à la violence aboutissant au chaos, selon les scenarios de quelques pays voisins qui ne s’en sortent pas toujours, de la boue. Quelques puissances étrangères ayant bénéficié, sans contre partie des largesses républicaines, au cours des vingt dernières années n’aiment voir des changements s’opérer dans ce gracieux régime. Esprit conspirationniste dites-vous, n’est ce pas ? Alors, vive la théorie du complot !!

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le marché de la devise: Pourquoi préfère-t-on le change noir?

Il y a quelques années, ...

Le terrain vaut tous les discours

“Tout acte manqué est un ...

Somnifère pour la jeunesse: des psychotropes en vrac

Avant d’entamer cette chronique, j’aimerai ...

Algérie- France: Une crise chasse l’autre

D’ailleurs, depuis Evian.. Les relations ...

Spéculateurs et pénuristes ciblés par la population

Il n’y a pas un ...