Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Les frictions en partenaires sursoient le lancement du tram

Mostaganem. Les frictions en partenaires sursoient le lancement du tram

Depuis sa première présentation à la société civile mostaganémoise en 2012, le tramway semble être une illusion ou peut-être même une utopie. Un projet qui, à l’époque au niveau du cabinet de la wilaya, avait suscité des controverses par certains acteurs du mouvement associatif en présence du ministre venu avec un  »cadeau » pour Mostaganem. Un ministre qui a refusé tout débat tant sur le fond que sur la forme d’un projet déjà validé ailleurs qu’à Mostaganem. Nonobstant, les avisés fils de cette ville avaient alerté l’assistance sur le tracé d’abord mais aussi sur la futur desserte jugée inadéquate, mais Mr le Ministre en a ainsi décidé. Aujourd’hui cet équipement que l’ensemble des citoyens jugent utile et efficace sur tous les plans, les exacerbe et étouffe leur espoir de le voir un jour sillonner les artères de la municipalité.
Dix années sont déjà passées mais le tram n’est toujours pas en exploitation. On a dit à une époque que le projet allait s’achever en 44 mois, en 2016 en a bluffé les citoyens leur affirmant que ce serait en juillet, en 2017 on a répété la même bourde, en 2018, 2019, 2020 kif kif, en 2022 en a lancé les essais et on a surtout comme prophétiser que le 31 mars écoulé la ligne T1 sera mise en exploitation. Des citoyens interrogés sur cet énigme du tram disent qu’ils sont perplexes et qu’ils ont appris à vivre avec un éternel chantier contemplant, en silence, ici et là les aberrations dans l’exécution des travaux.
Certains affirment que sur ce chantier on a toujours fait et refait sans compter, tantôt ce sont les trottoirs à refaire, tantôt c’est les abris, tantôt des réaménagements sur les quais, tantôt c’est les branchements et cela n’en finit pas. D’autres n’y croient plus et ajoutent que ce retard ruine le trésor public. Plusieurs rencontres ont été consommées entre divers PDG avec des promesses officielles mais le tram reste toujours à l’état fantomatique. Ce retard de six années est une honte nous dira un enseignant dont le domicile rase les rails. L’espoir de le voir lancé le 5 juillet 2022 s’évapore pour beaucoup car entre CITRAM ( futur exploitant ) et EMA ( maître d’ouvrage ) les marrons brûlent pour des raisons que le citoyen futur utilisateur du tram ne capte pas ou ne s’y intéresse même pas. Aujourd’hui on a cette impression que le tramway est tenu en otage. Les formations techniques ajournées, le recrutement annoncé puis bloqué et on continue dans l’expectative de voir les partenaires se réconcilier pour le bien-être de cette ville qui a trop longtemps attendu un tram de deux lignes. Mostaganem avait cru un jour se voir dotée d’un équipement de transport en commun moderne …la chance a voulu que le projet avance à reculons.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Université « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem. Colloque à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement

A l’occasion de la Journée ...

Hôtel IBIS de Mostaganem. Un projet toujours pas concrétisé

La stratégie de l’investissement dans ...

Activités partisanes à Mostaganem. Le RND au cœur de l’action

Le Bureau de la wilaya ...

Institut Panafricain des Sciences de l’eau et de l’Energie (PAUWES) à Tlemcen. Un projet et une main tendue vers l’Afrique

L’histoire universelle témoignera de la ...

Scouts Musulmans. La Journée nationale noblement célébrée à Mostaganem

En Algérie, le 27 mai ...