Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Le wali organise sa gestion en écoutant les citoyens

Mostaganem. Le wali organise sa gestion en écoutant les citoyens

C’est à travers sa conduite envers la société, sa manière de construire la proximité, sa perception des situations spontanées, sa vision de promouvoir la démocratie que le wali de Mostaganem, M.Aissa Boukahya, a adopté un mode managérial qui repose sur l’attention et l’écoute. Dans ses sorties de visite et d’inspection ayant trait au développement, il prend beaucoup de temps à écouter les doléances des citoyens. Afin d’écarter le discrédit qui, durant longtemps, a frappé l’administration vis-à-vis de l’administré, le wali se donne tout le temps d’écouter avec attention le citoyen. Tout en ayant assimilé ses missions de gouvernance, le premier responsable de l’exécutif se rapproche du terrain qui lui permet de prendre le pouls de la population, d’écouter ses doléances et de comprendre ses aspirations mais avec toute la rigueur de la loi. A en croire les nombreux observateurs, c’est autour du wali et de ses activités de proximité que se reconstruira le vouloir-vivre ensemble qui vise une réelle socialité. La relation du chef de l’exécutif, nouée avec les citoyens sur le plan local, est devenue la forme achevée du lien politique légitime. Les accompagnateurs du wali dans ses sorties, notamment les médias, considèrent que ce responsable constitue un pôle structurant qui reconstruit des solidarités. Ce wali qui depuis son arrivée, a fait bouger les lignes, est donc qualifié de maillon essentiel de la chaîne de la réponse sociale. En général, les citoyens l’abordent avec une totale confiance car ils savent que ce monsieur, il est là pour eux. Tantôt les jeunes, tantôt des personnes âgées, tantôt des mères de famille qui exposent au wali leurs doléances dans l’interaction la plus totale. M.Aissa Boulahya s’est toujours montré disposé à écouter toutes les doléances des membres de la société civile présents dans les localités où il se rend en délégation. Il a l’habitude de leur demander de s’exprimer librement, sans tabou, en vue de soulever tous les problèmes d’intérêt général, touchant à la vie quotidienne des habitants. Si l’opportunité de la loi permet de résoudre tel ou tel problème, le chef de l’exécutif ouvre les portes pour satisfaire les demandes instruisant souvent ses subordonnés à les prendre en charge. Aujourd’hui, les habitants de la wilaya connaissent ce responsable et à chaque rencontre, ils sont enthousiasmés par sa présence et se bousculent pour prendre la parole et soulever leurs doléances. Le wali reste attentif et répond aux questions, et quelques fois invite les citoyens à se rapprocher de son cabinet, tout en plaçant la loi au dessus de toute considération.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Commémoration du 179è anniversaire du génocide de Ghar Frachih (Mostaganem). Le devoir de réhabiliter la mémoire

A l’occasion du 179ème anniversaire ...

Ressources en eau à Mostaganem. «L’eau est une priorité actée»

De par les grandes questions ...

Mostaganem. La société civile s’implique dans les processus du changement

Mostaganem rentre, ces jours-ci, dans ...

Tourisme à Mostaganem. Les préparatifs de la saison estivale optimisés au maximum

Lors d’un conférence de presse ...

Mostaganem. Le wali met le cap sur la saison estivale

L’un des défis majeurs à ...