Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Le Wali met le holà à l’agression du patrimoine historique

Mostaganem. Le Wali met le holà à l’agression du patrimoine historique

Le wali de Mostaganem, M.Assa Boulahya se tenant toujours à l’écoute des citoyens, il réagit à chaque fois où un agissement faisandé porte préjudice à une valeur patrimoniale. Cette semaine, les actifs sur les réseaux sociaux ont alerté l’opinion publique sur un phénomène touchant l’aspect sculptural de la structure de la grande poste du chef-lieu. En effet, il a été constaté que l’entreprise responsable de la restauration de l’édifice placé des rideaux défigurant éperdument sa façade. La poste, sise au centre ville reste à Mostaganem un des monuments à architecture élaborée et à valeur historique indéniable. La poste comme d’autres édifices de la ville ne peuvent subir des transformations sans tenir compte de leur authenticité, car les transformations aveugles altèrent irréversiblement sa valeur contextuelle. La poste ainsi faite a toujours rayonné sur son environnement. Voilà en gros ce que les internautes ont voulu dénoncer. De toutes les manières, à Mostaganem, on passe toujours sur l’aspect de la concertation. Pour rappel, dans cette ville il y a déjà eu un précédent qui fait couler beaucoup d’encre, c’est la façade de la  »Maison du Colon » qui a été peinte en vert sévèrement foncé. Une grosse bourde heureusement très vite corrigée. Selon les réactions sur les réseaux sociaux, cette bavure a été commise car le bureau d’étude et l’entreprise ne se sont jamais assis avec les acteurs associatifs défenseurs du patrimoine historique et culturel. Oui en effet, ces trois grands rideaux de couleur blanche ont agressé l’architecture de l’édifice altérant gravement ses principales valeurs qui sont l’âge et l’intérêt historique. Une agression manifeste sur la structure juste à l’issue très récente du mois du patrimoine. Le chef de l’exécutif a immédiatement réagi convoquant les responsables du secteur, l’entreprise et le bureau d’études. Le wali a instruit les responsables afin d’oeuvrer dans le cadre de la préservation du patrimoine historique. Dans ce contexte, il faut remarquer qu’aujourd’hui la démocratie participative n’est pas seulement un slogan c’est une réalité à Mostaganem. Le wali a compris que le développement se fait aussi par la participation citoyenne. Depuis son installation à la tête des affaires de la wilaya, il a su écouter, il a su puiser la bonne information comme il a su s’inscrire dans la volonté des citoyens car il est là justement pour améliorer leur cadre de vie.
Aujourd’hui, on estime que la préservation du patrimoine historique a un fervent défenseur qui est ni plus ni moins que le premier responsable de la wilaya.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Boulangeries à Mostaganem. Le pain brioché pour rançonner le consommateur

Dans leur majorité, les boulangers ...

Mostaganem. L’espace urbain chasse-gardée du commerce informel

Dans le contexte de l’urbanisation ...

Université de Mostaganem. Les sciences de l’alimentation au cœur des débats

Le premier séminaire international sur ...

Magmos (ex-Enafroid) de Mostaganem. Une structure industrielle à récupérer

A Mostaganem, un autre segment ...

Mostaganem. L’anarchie s’accentue faute de plaques de signalisation

A l’instar des autres communes, ...