Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Le wali fustige l’inaction de l’APC du chef-lieu

Mostaganem. Le wali fustige l’inaction de l’APC du chef-lieu

Selon le communiqué émanant de la Cellule de communication du cabinet de la wilaya, le chef de l’exécutif, Mr Aissa Boulahya, en compagnie du président de l’APW, a rencontré les responsables de la nouvelle commune de Mostaganem, dans le cadre de la série de réunions qu’il a organisées avec l’ensemble des nouvelles assemblées communales. Ces rencontres s’inscrivent, bien entendu, dans la stratégie de dynamisation du développement local. En effet, ce mardi 12 avril 2022, c’était au tour de la daïra de Mostaganem qui n’a qu’une seule commune chef-lieu de wilaya. Faut-il noter qu’au vu de l’importance qu’accorde le wali au développement de la capitale de la wilaya, la séance de travail s’est déroulée pour clôturer la série de concertations avec les nouveaux élus communaux de la wilaya. Afin de diagnostiquer adéquatement les programmes de développement, le wali a passé en revue la situation de l’ensemble des secteurs de développement, rapporte le communiqué. A ce titre, le logement, le transport, l’aménagement urbain, l’hygiène et la salubrité, les travaux publics, les ressources en eau et l’éducation ont étoffé les débats lors de cette rencontre. Après les présentations par le chef de daïra des situations relatives aux programmes de 2021, le wali a mis le doigt sur les situations qu’il considère mal gérées. Il s’est appliqué à retenir les défaillances de la gestion de la commune, mettant sous les projecteurs tous les lacunes qui retardent les projets communaux, ceux des plans de développement ainsi que les projets sectoriels. Il a insisté longtemps sur la nécessité d’une gestion cohérente et harmonieuse de la commune. Le premier responsable de la wilaya a levé le voile sur les moyens considérables dont dispose la commune et n’a pas admis le marasme dans lequel la municipalité est noyée. Le wali est demeuré insatisfait quant à des POS en souffrance depuis plusieurs années. Il a recommandé aux élus d’optimiser les recettes de la commune afin de développer le budget municipal, sans pour autant compter sur les subventions de l’Etat. Il a insisté sur l’accélération des réalisations des VRD et les aménagements extérieurs des cités. Ayant du visiter des lieux, il a relevé toutes les insuffisances quant au mobilier urbain, les jardins abandonnés, la désorganisation du transport, l’anarchie du commerce, le décor désolant des espaces publicitaires. Le wali a recadré les élus sur la nécessité d’activer la réalisation des programmes de logements en retard. Reprendre les études POS stagnés, l’état de la voirie, la réorganisation du transport, la gestion des cantines, la situation de la fourrière, l’embellissement de la ville, la signalisation routière ont aussi été à l’ordre du jour. Un tel diagnostic qui semble être morose, n’a pas été du goût du chef de l’exécutif. Pour le wali, la capitale de la wilaya doit répondre aux aspirations de celle-ci. Le wali a mis en relief l’image de la ville qu’il considère comme première vitrine d’une wilaya qui ambitionne un rancking national.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

APW de Mostaganem. Kawtar Krikou en visite de travail et d’inspection dans la wilaya

La ministre de la solidarité, ...

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...

Mostaganem. La radio régionale fête son 20ème anniversaire

Créée dans les années 2004, ...