Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Le port commercial accueille la première voiture électrique

Mostaganem. Le port commercial accueille la première voiture électrique

La voiture électrique pour les autorités algériennes constitue un enjeu écologique des plus importants. Aujourd’hui, le gouvernement met en place une stratégie encourageante non seulement pour l’importation de ce genre de véhicules mais il rentre dans une phase de projet pour sa construction. Avec les compétences des universités algériennes, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déjà profilé un prototype «Made in Algeria». Grâce à la recherche, on verra bientôt ce projet comme une réalité. De ce fait, et même si c’est encore à l’état de balbutiements, la voiture électrique en Algérie est en train de prendre forme. En attendant, ce lundi 03 juillet 2023, le premier véhicule électrique a débarqué au port de Mostaganem. Importé par un particulier dans le cadre des facilitations d’importation de voitures mis en place par les pouvoirs centraux, ce premier véhicule a été accueilli sur le quai du débarquement par le wali. Cette attention est tout un symbole qui valorise la stratégie du gouvernement de lutte contre la pollution amorçant effectivement la transition énergétique adoptée par d’autres secteurs. En effet, la décision du Président de la République de renouveler le parc autos, par des véhicules non polluants, prend forme.  Il reste clair que les voitures électriques sont nettement plus écologiques que celles fonctionnant au diesel ou à l’essence avec zéro émission de gaz nocifs pour l’environnement et la santé. C’est justement cette perspective préconisée qui va répondre aux objectifs nationaux de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, cette vision servira également à améliorer la qualité de l’air. La présence du chef de l’exécutif sur le quai du port commercial de Mostaganem est stimulante à la stratégie de la transition énergétique. En sa qualité de représentant du gouvernement dans sa wilaya et par sa présence, il a affiché la volonté de mettre en place dans sa wilaya les dispositifs adéquats à ce type de véhicules. Cette expectative de projeter des bornes de recharge, à travers quelques stations, serait déjà une première expérience qui préparerait la wilaya à accueillir davantage de véhicules électriques. Faut-il signaler, également, qu’en dehors des 200 bornes dont l’installation est prévue par la SONELGAZ, NAFTAL envisage d’équiper une centaine de stations-services de bornes de rechargement d’ici la fin de l’année 2023. D’un autre côté des projets de start-up s’inscrivent dans cette même démarche, au niveau du vivier des développeurs mis en place par le GROUPE GISB ELECTRIC de Mostaganem. Enfin, l’action publique d’aller vers un véritable réseau, à travers le territoire national, est en marche et sollicite la contribution du privé pour la fabrication des bornes de rechargement électrique. Cette action est encouragée par un régime préférentiel en droits et taxes.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. La protection civile fête sa journée mondiale

A la veille du 1er ...

Transport à Mostaganem. Le tramway souffle sa première bougie

Selon un communiqué de presse ...

APW de Mostaganem. Kawtar Krikou en visite de travail et d’inspection dans la wilaya

La ministre de la solidarité, ...

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...