Accueil » CULTURE » Mostaganem. Le festival du théâtre amateur prend un tournant décisif

Mostaganem. Le festival du théâtre amateur prend un tournant décisif

Dans sa 54ème édition et après plus d’un demi- siècle d’existence, le festival national du théâtre amateur tend vers des perspectives prometteuses. Le coup d’envoi du festival sera donné le jeudi 13 juillet et verra sa clôture le 18 du même mois avec la participation de 20 wilayas et une soixantaine de troupes.
M.Med Takiret, Commissaire National du festival s’exprimant en conférence de presse, informe sur la nouvelle organisation établie lors des préparatifs. Le coup d’envoi du festival sera donné le jeudi 13 juillet et verra sa clôture le 18 du même mois avec la participation de 20 wilayas et une soixantaine de troupes. Le Commissaire explique que le travail de sélection des troupes s’est effectué lors des jurys organisés par les wilayas de Sétif, Tlemcen et Annaba.
Les troupes du Sud du Pays, dira-t-il, ont été retenues d’office. Le festival dira-t-il est organisé sous le haut patronage de Mme Soraya Mouloudji, Ministre de la Culture et des Arts en collaboration avec la wilaya. Selon sa vision, cette année et dans le cadre de l’année de l’africanisation de l’Algérie, c’est ouvrir la porte aux participations de troupes africaines avec la perspective de donner au festival sa dimension internationale. Dans la continuité, nous œuvrons, poursuivra-t-il, pour qu’à chaque édition le festival s’améliore malgré certaines contraintes car nous souhaitons pouvoir construire des choses avec zéro dette. C’est ainsi que nous avons tablé sur la formation de 300 stagiaires à travers sept ateliers dans les techniques dramatiques tels que l’élaboration du texte théâtral, l’interprétation, la mise en scène, la scénographie, la chorégraphie et enfin la formation de futurs chefs d’entreprises naissantes dans l’événementiel de l’art dramatique. La particularité de cette 54ème édition est le théâtre de rue dont les représentations sont programmées au niveau des places et placettes publiques à travers les quartiers de la ville avec des représentations programmées au parc d’attraction ‘’Mostaland’’. Lors des 03 jours du déroulement du festival, il y aura des conférences sur des thématiques de l’histoire de l’art dramatique en Algérie, de ses valeurs culturelles et de sa contribution dans le développement social.
Mr Med Takiret ambitionne de redonner au festival sa place sur l’échiquier culturel algérien car dans ses déclarations, il revient sur les ambitions visionnaires des fondateurs de ce patrimoine du 4ème art à Mostaganem. Selon lui, le festival ne doit pas s’arrêter au cérémonial, le festival doit pouvoir un jour s’autofinancer pour sa stabilité, pour son projet, pour les formations et pour devenir un vivier culturel pour le pays. Avec une telle vision, le festival national du théâtre amateur prend son tournant décisif. Mr Med Merouani Directeur de la Culture et des Arts de la wilaya de Mostaganem et Mme la Directrice de la Maison de la Culture ‘’Ould Abderrahmane Kaki’’ accompagnant le commissaire, se sont exprimés sur l’organisation, les moyens mis à la disposition du festival et sur l’accompagnement de cet évènement culturel de qualité.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Développement local à Mostaganem. Les habitants du quartier «Plato» exaspérés

Le Plateau marine était alors ...

Mostaganem accueille la ministre de l’Environnement. La promotion de l’économie circulaire, une priorité

Grâce à une dynamique inlassable ...

Mostaganem. L’efficacité énergétique, on n’en parle de moins en moins

A l’instar des autres localités ...

Logements à Mostaganem. Au-delà de la symbolique de l’Indépendance

A Mostaganem et à l’instar ...

Fête nationale de l’Indépendance à Mostaganem. Un soir de juillet 1962 «El Kariel» marquait une brillante page de son histoire

En cette occasion de la ...