Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. Le chef de daïra et le maire en parfaite symbiose

Mostaganem. Le chef de daïra et le maire en parfaite symbiose

Dans le cadre de la promotion de l’information et de la communication au profit des citoyens du chef-lieu de la wilaya, l’Association de la presse de la wilaya de Mostaganem a organisé, cette fin de semaine, une conférence de presse avec le chef de daïra et le président de l’APC, sur la thématique du développement local ainsi que sur les préoccupations qui touchent directement le cadre de vie des habitants de la commune du chef-lieu de daïra de Mostaganem.
Pour rappel, la daïra couvre une seule commune qui est la ville de Mostaganem. Devant les médias locaux, Mr Mechri Ould Abed a fait une présentation exhaustive sur la situation du développement local invoquant plusieurs axes. En effet, l’éducation et la prise en charge de 68 écoles primaires sont les axes privilégiés de l’action communale sans oublier les équipements pédagogiques, l’éclairage, le chauffage, les cantines, le transport scolaire et le personnel. Ensuite, le P/APC a évoqué les priorités de sa feuille de route. Il a passé en revue la situation de l’hygiène et la salubrité de la ville et de la relation avec ‘’MostaPropre’’.
Cette question pour le maire est primordiale et qu’il faille veiller à la réorganisation du ramassage des ordures et mettre fin aux décharges sauvages.
Les aménagements, l’embellissement, les espaces verts, la voirie et le transport ont été évoqués dans la présentation avec à la clé le nouveau projet du plan de circulation. Mr Fekhar Benoumer, chef de daïra de Mostaganem, est parti sur la notion de la ville pour permettre à celle-ci un développement conforme à sa caractéristique de cité.
Selon lui, désormais Mostaganem devrait fonctionner comme une cité côtière méridionale, valorisée par des études prospectives dans toutes les actions de son développement. Partant sur ce concept, il a mis en avant l’impératif du développement durable qui appelle à de nouvelles exigences pour adapter la typologie de la ville à ses aspirations. Cependant, il s’arrêtera sur les enjeux sociaux, économiques et environnementaux qui doivent être pris en charge par l’émergence d’un urbanisme durable. Le chef de daïra a aussi mis en exergue l’importance de la ville comme facteur clé de développement. D’un autre côté, il a déploré la situation générée par les opérations de démolition des habitations qui selon lui, ont été mal réfléchies. Mal exécutées car elles n’ont pas fait l’objet d’une étude ni d’un permis de démolir, ce qui a désordonné la récupération des poches. Enfin, les journalistes et correspondants présents ont soulevé d’abord la question de la concertation avec les citoyens dans le cadre de la promotion de la démocratie participative.
Ensuite, ils abordèrent les problèmes de l’hygiène, des incommodités du trafic au centre-ville, la récurrente problématique des déblais résultants des démolitions du RHP, du sort du jardin Emir Abdelkader, de l’avenir de la plage Sidi El Mejdoub, de celle de Sonaghter, du manque de transport dans certains quartiers.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...

Mostaganem. La radio régionale fête son 20ème anniversaire

Créée dans les années 2004, ...

Education à Mostaganem. Ces enfants qui ne connaissent pas les bancs d’école

En Algérie la scolarisation est ...