Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. L’arbre fruitier forestier pour booster l’économie

Mostaganem. L’arbre fruitier forestier pour booster l’économie

Ce 25 octobre 2021, à Mostaganem, on a célébré la Journée nationale de l’arbre par des opérations de reboisement. M.Aissa Boulahya, accompagné d’une délégation d’autorités civiles et militaires, s’est rendu dans la daïra de Bouguirat, plus précisément au douar de Ouled Mokhtar, dans la localité de Saf Saf, comme première halte de sa sortie. Le wali a lancé une campagne de reboisement de 2.000 plants aux alentours dudit douar lequel a été le théâtre d’un terrible incendie qui a décimé une partie de la forêt, durant la dernière saison estivale. Une campagne lancée à travers tout le territoire de la wilaya, même à l’intérieur des quelques agglomérations. Cette noble initiative s’inscrit dans le cadre des efforts des autorités de la wilaya visant la préservation des ressources naturelles d’autant que le reboisement est le moyen le plus efficace pour lutter contre la pollution de l’air, la désertification ainsi que les séquelles des incendies et celles des changements climatiques outre la préservation de la biodiversité. Sur le site de reboisement, le wali a beaucoup insisté sur l’importance de la diversité de l’arbre. Il a affirmé qu’il est capital de mettre à profit les qualités de la nature. Selon lui, quoi de plus intelligent que d’utiliser les services de la nature par la plantation d’arbres fruitiers forestiers comme le caroubier, le noyer, châtaigner et autres. Le chef de l’exécutif dit qu’il faut diversifier pour promouvoir à partir d’un programme de reconversion qu’il faut maintenir. D’autre part, le wali a préconisé la protection des espaces forestiers par l’occupation en aires de détente. C’est, selon lui, un investissement que les habitants de la localité eux-mêmes doivent initier. Sur le site, la délégation a pu s’enquérir d’un projet de pistes de 50 km qui servira à désenclaver les habitants, vivant à proximité de la forêt. Comme deuxième halte, la délégation s’est rendue dans la localité de Abdelmalek Ramadane pour visiter un parc de détente forestier. A Cap Ivi, un investissement de 17 hectares s’est greffé adéquatement avec les autres atouts touristiques de la wilaya. Cet investissement propose un panel de divertissements aux familles en pleine nature. Des espaces botaniques diversifiés aux plantes exotiques, des jeux pour enfants, des circuits de randonnées, des circuits à poneys, des toboggans, une grande tente sahraoui, des ruisseaux sonores etc…Ce sont des attractions qui attirent bon nombre de visiteurs à la recherche de calme et de tranquillité. Le wali a encouragé ce type d’investissement parce qu’il croit qu’il est novateur et qu’il est aussi créateur de richesses.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Le Plateau Marine est aussi une zone d’ombre… urbaine

Le Plateau Marine, un quartier ...

Traditions de Mostaganem. Les «Mellayates» et la fontaine publique, tout un mode de vie

A Mostaganem, pour les besoins ...

Radio Mostaganem. Le directeur plaide pour une radio citoyenne performante

La Radio Régionale de Mostaganem ...

Sûreté de wilaya de Mostaganem. Une Centrale de sûreté urbaine pour les citoyens d’Elhscem

Selon un communiqué émanant de ...

Rentrée scolaire à Mostaganem. Les établissements scolaires accueilleront 243.000 élèves

Cette année encore, la cloche ...