Accueil » RÉGIONS » Mostaganem. A défaut de représentation, le climat des affaires cherche visibilité

Mostaganem. A défaut de représentation, le climat des affaires cherche visibilité

La wilaya de Mostaganem recèle d’un potentiel économique inestimable, contenu dans plusieurs secteurs. Les autorités de la wilaya ont investi beaucoup pour mettre des infrastructures de taille au service de l’économie.
Un port commercial, une gare maritime, du chemin de fer, une autoroute, des zones industrielles, de l’agriculture, un parc hôtelier appréciable, l’Université avec ses multiples facultés, des stations d’énergie, des usines de dessalement, ports de pêche et d’autres projets à venir. Avec ce potentiel, il faut aussi évoquer les mécanismes de facilitations et l’accompagnement assurés aux investisseurs par l’Etat algérien et par les autorités de la wilaya. Tous ces atouts peuvent faire de la wilaya un pôle économique enviable générant de l’emploi et de la richesse. La wilaya de Mostaganem mesure ses aspirations pour une économie forte et prospère et les autorités de la wilaya s’y mettent à fond par des investissements prometteurs.
Cependant, le climat des affaires reste en décalage, frise la léthargie et semble de ne pas s’inscrire dans cette dynamique. Dans la wilaya de Mostaganem, les opérateurs économiques ne militent pas vraiment et restent dans l’attentisme pour être représentés dans les sphères patronales.
Les raisons d’une telle situation sont d’abord l’absence de structures fédératrices dont les représentants s’affaireraient à mettre les atouts de la wilaya en orbite économique. Ni CREA, ni CCI, ni CAPC, ni CGEA, ni CAP, à Mostaganem, pour l’économie on navigue à vue. A défaut de représentations, le climat des affaires recherche sa visibilité. En Algérie, la dynamique économique est lancée et à grande vitesse mais localement contient ses avantages et s’auto-occulte. Aujourd’hui, la wilaya doit aussi mettre ses atouts au profit d’investissements phares et pourquoi pas, ceux venant de l’extérieur. Mostaganem cherche son chemin pour une bonne exploitation de ses ressources car avec un marketing soutenu par des manifestations commerciales, cela remettra ce climat sur la bonne voie. Au vu des activités du port commercial, l’exportation est au point mort et c’est navrant. D’autre part, il y a lieu de souligner qu’il est extrêmement important de souligner que l’environnement des affaires conditionne le développement des entreprises. Un climat des affaires favorable constitue un déterminant de compétitivité, offrant ainsi des opportunités aux opérateurs de développer leurs investissements. Toutefois, nos opérateurs économiques sont, sans nul doute, engagés sauf qu’ils restent dans l’expectative d’une main tendue par des Confédérations, des Conseils ou des Forums d’affaires. Il est fort regrettable que jusqu’à ce jour, et à l’orée d’une économie forte du pays, Mostaganem reste déconnectée par manque de représentations patronales. La wilaya ambitionne également se positionner sur l’échiquier des affaires pour diverses raisons.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tourisme à Mostaganem. Les préparatifs de la saison estivale optimisés au maximum

Lors d’un conférence de presse ...

Mostaganem. Le wali met le cap sur la saison estivale

L’un des défis majeurs à ...

Mostaganem. Dr Mohamed Merouani, nouveau commissaire du festival national du «Melhoun»

A l’occasion de la célébration ...

Université « Abdelhamid Ibn Badis » de Mostaganem. Colloque à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement

A l’occasion de la Journée ...

Hôtel IBIS de Mostaganem. Un projet toujours pas concrétisé

La stratégie de l’investissement dans ...