Accueil » RÉGIONS » Mois du patrimoine (18 avril-18 mai 2021). Chlef, un musée à ciel ouvert, témoin d’empreintes et de vestiges historiques

Mois du patrimoine (18 avril-18 mai 2021). Chlef, un musée à ciel ouvert, témoin d’empreintes et de vestiges historiques

Le mois du patrimoine immatériel a été lancé à Chlef, à partir de la maison de la Culture où des manifestations culturelles et des expositions ont eu lieu et des conférences sur le patrimoine chélifien ont été organisées pour montrer au grand public le patrimoine de la wilaya de Chlef qui est un musée à ciel ouvert, témoin d’empreintes et de vestiges historiques jusqu’à ce jour à travers plusieurs régions du territoire de la wilaya. La wilaya de Chlef est située à égale distance d’Alger et d’Oran, une wilaya frappée trois fois par de violents séismes et malgré ces catastrophes, elle reste parmi les rares régions d’Algérie dont l’histoire remonte à la nuit des temps, les plus anciens qu’ait connus notre pays à travers les âges; la preuve, des squelettes humains ont été découverts dans la grotte de Sidi Merouane, des squelettes qui sont des empreintes irréfutables, attestant la présence de l’homme dans la région, depuis la préhistoire. Aux populations berbères qui occupaient la région, sont venus se greffer les Phéniciens, huit siècles avant J.C. Ils ont fondé la ville de Cartenna, aujourd’hui Ténès, et un port commercial présent jusqu’à ce jour. Tour à tour, la région de Chlef qui se trouvait aux confins du royaume amazigh, fut marquée par différentes civilisations qui ont laissé leurs empreintes dont les tombeaux des Phéniciens d’abord et ensuite les vestiges romains puis les vestiges de la civilisation musulmane. Parmi les nombreux monuments historiques que recèle la wilaya de Chlef, il y a les tombeaux phéniciens, les squelettes des hommes préhistoriques, les fresques et les mosaïques romaines, la statue de la vierge, le phare de l’île de Colombie, le phare de Sidi Merouane, les grottes de Sidi Merouane, les poudrières, la mosquée de Sidi Maiza la plus ancienne d’Afrique, la mosquée de Lalla Aziza, la mosquée de Sidi Bel-Abbès, les remparts de la ville de Ténès et ses deux portes, celle de Bab El Bahr et celle de Bordj El Ghoula, le mausolée de Mama Binette, cette hollandaise et ses six compagnes rescapées du Bonal, un navire qui faisait route vers la Louisiane et qui fit naufrage à Béni-Haoua. Mama Binette et ses compagnes sont enterrées à Béni-Haoua et enfin les Zaouiates de Sidi Ali Ben Ahmed El Medjadji et de Sidi Maamar qui remontent toutes les deux à l’époque de la régence Ottomane.

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Chlef. Les points d’eau et installations hydrauliques en débats

La grande salle du musée ...

Trafic de drogue à Chlef. Saisie de 152 kg de kif, 03 véhicules et 59 millions de centimes

A la suite d’informations parvenues ...

Chlef. Plus de 7000 enseignants à l’appel pour le concours de promotion

Ils étaient, hier, plus de ...

Monoxyde de carbone à Chlef. Le wali ordonne que la sensibilisation soit faite par des femmes

Lors de la mise en ...

Agriculture à Chlef. 2023 consacrée exclusivement à la révolution numérique

Selon Mme Rabia Abdelli, chef ...