Accueil » CHRONIQUE » Mise en garde contre le virus!

Mise en garde contre le virus!

Il y a quelques jours, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, disait à propos de la fin de la pandémie actuelle: «Nous n’en sommes pas encore là». S’il reconnaît qu’au bas mot 90% de la population mondiale présente une forme d’immunité, il nuance en précisant que «des lacunes dans la surveillance, les tests, le séquençage et la vaccination continuent à créer les conditions idéales pour l’émergence d’un nouveau variant préoccupant qui pourrait causer une mortalité significative». Les spécialistes s’attendent plutôt à un passage de pandémie à virus endémique, selon le site spécialisé « Actu Santé». Comme la grippe ou la rougeole, il pourrait être amené à circuler toujours, et provoquer des résurgences de façon régulière. Étienne Simon-Lorière, directeur de l’unité génomique évolutive des virus à ARN à l’Institut Pasteur lui aussi, ajoute qu’«on laisse aujourd’hui beaucoup trop circuler le virus», relaye le média spécialisé. «Pourquoi? Les nombreuses possibilités de mutations du virus, plus ou moins sévères : «Même si ça nous arrange tous de croire cela, on n’a aucune raison de penser qu’il va devenir plus sympathique». Arnaud Fontanet, expert en maladies émergentes à l’Institut Pasteur, ajoute : «on a retrouvé une bonne dizaine de coronavirus chez des chauves-souris qui pourraient potentiellement infecter l’homme. Nos interactions avec les animaux étant toujours plus importantes, en investissant davantage de zones à travers le monde, nous contribuons à leur émergence». Le monde retient son souffle après les décisions de la Chine. Quasi-disparition des tests, suppression de l’application de traçage, fin des confinements collectifs : Pékin semble désormais décidé à laisser circuler le virus et à miser sur l’immunité collective. Après avoir officialisé la fin du zéro Covid, les autorités chinoises ont reconnu que la vague de Covid-19 se « propageait rapidement». La Chine a recensé 8 626 nouveaux cas lundi 12 décembre, mais difficile de connaître le nombre réel de contaminations, les tests PCR n’étant plus obligatoires. Chez nous, la situation est stable. Mais le professeur Riad Mehyaoui, membre du comité scientifique de surveillance et de propagation du virus Corona, recommande le port du masque pour les personnes vulnérables et à faible immunité. «A cause de l’enregistrement des cas de grippe saisonnière, il est très important de suivre les restrictions sanitaires», insiste-il. L’expert a, dans un entretien à la Radio, expliqué qu’il y a une réticence des citoyens à procéder à un dépistage de la Covid-19, car le citoyen sous-estime la gravité de cette épidémie et de ses symptômes. Mehyaoui ajoute qu’il est difficile de revenir aux mesures préventives qui étaient, il y a quelques mois en arrière, obligatoires. Il appelle à la vigilance.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Agriculture, cap vers le Sud!

Le ministre de l’Agriculture et ...

La préoccupante question de la santé mentale !

L’Algérie a entrepris plusieurs actions ...

Le Soudan agonise!

Depuis avril 2023, le Soudan ...

La glissade du pétrole !

Les prix du pétrole ont ...

La statue du tortionnaire Bigeard fait polémique !

À Toul, le projet d’ériger ...