Accueil » Point de Vue » Mines antipersonnel: la guerre infinie

Mines antipersonnel: la guerre infinie

«La guerre crée plus de méchants qu’elle n’en supprime» E.Kant

Les guerres ne vont jamais cesser tant que les criminels qui les ont planifiées et provoquées, soient transformés après la fin des conflits, en des héros nationaux, méritant éloges et statues. En effet, il n’y a que les chefs de guerre vaincus qui endosseront le qualificatif de criminels. La plupart du temps, ils sont jugés, condamnés et stigmatisés sur les manuels de l’Histoire. A bien contempler les processus des guerres, leurs tenants et leurs aboutissants, depuis que le monde est monde, l’on pourrait facilement conclure, que la question des jugements justes et impartiaux des fauteurs de guerres doit se repenser à chaque occasion. Par là, je voudrai, tout simplement, rappeler la question des mines anti personnel que ce soient celles laissées par les forces militaires colonialistes, après leur départ ou celles qui se trouvaient toujours dans divers pays du monde. Donc, le problème est devenu planétaire, à dimension humaine. Et ainsi, la question devrait normalement, être traitée dans un cadre humanitaire global et une perspective mutuelle entre les nations du monde souffrant de ce problème. Pourquoi? Et bien parce que ces mines anti personnel continuent de tuer des gens et faire des blessés graves inguérissables. La plupart du temps, il s’agirait de mutilations et de commotions à vie. Nous sommes, cependant, devant une horreur inégalée qui ne fait pas trop parler d’elle. Pourquoi? Parce que les auteurs et les co-auteurs de ces crimes passant inaperçus qui commandent toujours sur le sort de l’humanité. Pour eux, il serait préférable d’accuser l’Islam d’être une religion de violence et d’intolérance, façon de tromper l’humanité et la prendre à contre-pied. Le monde actuel prône la justice, les Droits de l’Homme, l’égalité entre les races de l’espèce humaine… Tout ça, c’est avéré que c’est du bluff. Le monde est régi par les intérêts, l’argent et toute sorte de richesses. Pour réaliser cela, l’on est prêt à provoquer des guerres et toutes sortes de conflits où des milliers d’êtres humains vont périr. Suite de quoi, les maîtres du monde et leurs sociétés multinationales vont s’acquérir des richesses astronomiques. Donc, penser au déminage des zones «infestées», ça serait la chose la plus impossible à laquelle ces gens pourraient en accorder de l’importance. La mort de telle ou telle personne pourrait faire objet d’une large campagne médiatique si seulement elle savait faire objet d’une propagande politique aux buts insoupçonnés.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...