Accueil » ACTUALITE » Mesures proactives pour assurer le succès de la prochaine rentrée sociale. Ne rien laisser au hasard

Mesures proactives pour assurer le succès de la prochaine rentrée sociale. Ne rien laisser au hasard

Une nouvelle fois, le risque d’une prochaine saison automnale peu clémente refait surface. Pour cela, des «mesures proactives» pour affronter le risque des intempéries. Tout en effet pour réussir la prochaine rentrée sociale en Algérie après une saison particulièrement torride. Cette fois, les intempéries ont constitué le point focal de l’action du gouvernement en prévision de la prochaine saison de pluviométrie. Tout compte fait, le ministère de l’intérieur a instruit les P- APC et leur wali à l’effet de se préparer activement à la rentrée sociale particulièrement dans les domaines de prise en charge de préoccupations des citoyens, de traitement des avaloirs, de sensibilisation, de densification des projets de réalisation de centres de protection contre les inondations dans les communes à risque d’inondation, d’éradication des points noirs et d’élimination de constructions illicites ne pouvant pas résister aux intempéries. Ainsi, les autorités publiques ont pris une série de mesures proactives liées essentiellement à la nécessité d’une bonne préparation avec parachèvement de tous les projets en cours de réalisation, pour une rentrée sociale réussie dans de bonnes conditions. A ce titre, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a récemment adressé une instruction aux walis de la République à l’effet de prendre des mesures proactives pour faire face aux risques des intempéries, notamment les fortes précipitations dépassant les normales saisonnières, ce qui entraîne des inondations et des crues pouvant causer des pertes en vies humaines et des dégâts aux biens et aux infrastructures. Les pouvoirs publics misent, dans ce cadre, sur l’action de sensibilisation de proximité. On se souvient que les crues et les intempéries ont causé de grandes pertes dans le monde alors que chez nous on était en pleine saison caniculaire. C’est dire qu’avec ces dérèglements climatiques somme toute fréquents, rien n’est désormais en ce sens que tout peut basculer d’un coup à n’ importe quel moment. Pour cela, le point principal est axé sur les mesures proactives et les opérations courantes de nettoyage de curage et de traitement des caniveaux et des avaloirs afin de se prémunir au risque de changements brusques du climat. Il faut rappeler que l’instruction du ministère de l’intérieur a détaillé les différentes actions préventives devant être prises par les APC et les services techniques compétents, déjà mises en œuvre début août, dont notamment l’identification des points noirs des déchets pour leur élimination immédiate et des insuffisances dans les réseaux d’évacuation des eaux pluviales en mettant en place un plan pour y remédier. Il s’agit, également, d’intensifier les opérations de nettoyage des canalisations et des égouts, d’accélérer la réalisation de toutes les infrastructures de protection des zones d’habitation contre les inondations, et de contrôler la qualité de l’eau des puits individuels et collectifs et des sources, avec traitement périodique et protection de ces eaux contre toutes formes de pollution et contre la propagation des maladies à transmission hydrique.
Afin de mettre en œuvre les grands axes de la politique nationale de prévention des catastrophes majeures, plusieurs actions d’encadrement sont prévues au niveau local, à l’instar de l’analyse des perturbations météorologiques au niveau local au cours des dernières années, l’étude de leurs caractéristiques et de leurs impacts pour mettre en place des mécanismes d’alerte précoce et le recensement précis de l’ensemble des ressources humaines impliquées dans la gestion et le suivi des conséquences des changements météorologiques, outre l’inventaire des moyens matériels nécessaires et la mise à jour continue des plans au niveau des wilayas et des APC pour l’organisation des secours. Pour le secteur de l’Education nationale, le personnel administratif a repris son travail dimanche dernier en attendant que les enseignants rejoignent leur poste ce dimanche. En guise de préparation de ce rendez-vous, les walis ont reçu une instruction du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire pour s’occuper de tous les aspects organisationnels afin d’assurer une rentrée scolaire réussie et sûre au niveau des écoles primaires, et ce, en coordination avec tous les intervenants au niveau local. L’instruction a souligné l’impératif de réceptionner toutes les structures scolaires dont la mise en service est prévue pour la rentrée scolaire en vue d’alléger la pression qui pèse sur certaines régions et de parachever les différents travaux de maintenance de chauffage, en plus de garantir la sécurité aux périmètres des écoles primaires et veiller sur la sécurité routière en coordination avec les différents services de sécurité. Elle insiste, également, sur l’impératif d’accélérer la validation de la liste des élèves concernés par l’allocation scolaire pour pouvoir la remettre aux bénéficiaires avant la rentrée scolaire, en plus d’assurer un climat idoine pour les études notamment la restauration et le transport scolaire. Parmi les nouveautés qui caractérisent la prochaine rentrée, la numérisation de tous les certificats de scolarité à travers le territoire national, notamment celles relatives à l’inscription, la réinscription, la réorientation et le recours, disponibles exclusivement via la plateforme numérique du ministère. Dans le même contexte, la numérisation sera adoptée pour les contractuels, ce qui permettrait aux candidats de conclure un contrat de façon automatique selon des critères et un barème préparé à cet effet. Cette rentrée scolaire verra également l’élargissement de l’usage des tablettes numériques en équipant 1.200 nouvelles écoles primaires ainsi que la réalisation du plan sectoriel de sensibilisation et de prévention contre la violence en milieu scolaire en veillant sur la lutte contre la drogue et les psychotropes, en sus de la généralisation de la création des associations des parents d’élèves, selon les déclarations du ministre du secteur, Abdelhakim Belaabed. Concernant la rentrée universitaire, l’accent a été mis sur l’importance de respecter le calendrier de préparation des activités pédagogiques du premier semestre de la nouvelle année universitaire. Il s’agit également d’élaborer des tableaux explicatifs pour les étudiants, notamment la liste des différentes unités d’enseignement.
A signaler que toutes ces opérations se feront via des supports numériques, dans le cadre de la politique « zéro papier ». En ce qui concerne les œuvres universitaires, 19 nouvelles résidences d’une capacité d’accueil pouvant atteindre 36.000 lits seront réceptionnées en début d’année universitaire, ce qui permettra de soulager le secteur et de résoudre certains problèmes de surcharge. Pour rappel, 442.348 étudiants résidents ont été recensés l’année dernière. Pour les nouveaux étudiants, 116.000 demandes d’hébergement ont été enregistrées via l’application « Progrès » dédiée aux inscriptions.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...