Accueil » ACTUALITE » Message du président de la République à l’occasion du 8 mars. La femme, un pilier de l’Algérie nouvelle

Message du président de la République à l’occasion du 8 mars. La femme, un pilier de l’Algérie nouvelle

Quelle place pour la femme dans une Algérie nouvelle ? Fait-elle encore face à des préjugés défavorables au travail, au foyer ou à la rue ? A-t-elle besoin d’autres mesures visant une protection renforcée de ses droits? Il est devenu évident que la femme algérienne occupe aujourd’hui plusieurs postes aussi vitaux que stratégiques de la vie du pays. De par ses fonctions variées et diverses, elle contribue ainsi à l’économie nationale mais pas seulement puisqu’elle assume des tâches de par leur caractère somme toute naturel et qui font d’elle l’éternel cœur battant voire le pilier de la société. Un rôle pluridimensionnel donc auquel est voué désormais la femme algérienne appelée aussi à édifier au côté de l’homme l’Algérie nouvelle. Plus aucun doute, d’autres défis attendent la femme dans un contexte socioéconomique qui requiert de conjuguer toutes les volontés et toutes les compétences afin de hisser le pays à un rang supérieur? Comme à chaque célébration de la journée internationale de la femme en Algérie, les slogans et les appels à renforcer le rôle et les droits de protection de la femme et à améliorer ses conditions, tambour battant, mais en 2023 le caractère de ces festivités semble à l’évidence prendre une autre dimension, une autre asymptotique celle de faire de la femme «le pilier de l’Algérie nouvelle». Le Président de la République, M.Abdelmadjid Tebboune, accorde une attention somme toute particulière à la condition de la femme en Algérie. Il assure que la condition de la femme et de la famille demeurera au centre des préoccupations du Gouvernement qu’il a exhorté à intensifier son soutien et son accompagnement de tous les efforts visant à renforcer la solidarité nationale, à promouvoir les droits de la femme et à préserver la famille algérienne. C’est dans un message à l’occasion de la Journée internationale des femmes (8 mars) que le Président Tebboune marque, une nouvelle fois, le soutien de l’Etat à la prise en charge des préoccupations des femmes algériennes. Le Chef de l’Etat a souligné que « la condition de la femme et de la famille demeurera au centre des préoccupations du Gouvernement que j’exhorte, à cette occasion, à intensifier son soutien et son accompagnement de tous les efforts visant à renforcer la solidarité nationale, à promouvoir les droits de la femme et à préserver la famille algérienne ». Plus aucun doute, la femme algérienne est devenue indissociable de l’homme à n’importe quel contexte et ou qu’il soit. Il faut reconnaître que l’Algérie qui a consacré dans sa législation le principe d’équité et d’égalité des chances, met sur pied ses politiques publiques, pleinement consciente de la nécessaire valorisation et qualification des ressources humaines. La femme partage avec l’homme les valeurs citoyennes ainsi que les droits et les devoirs sur le même pied d’égalité », a-t-il affirmé. Il a évoqué, dans ce cadre, les statistiques qui « attestent des acquis réalisés par la femme qui occupe les premières places en matière de taux d’occupation des postes d’emploi et des fonctions de qualité dans plusieurs secteurs vitaux, en témoigne notamment le nombre de femmes exerçant dans les secteurs de la justice, de l’éducation et de la santé ». L’Algérienne « a prouvé qu’elle est le pilier de l’Algérie nouvelle qui avance vers l’investissement dans le capital humain, la compétence et l’excellence pour asseoir la culture de la transparence et la valeur du travail tout en rejetant toute forme de corruption pour une nouvelle ère où la seule allégeance est prêtée à l’Algérie et où rien ne prévaut sur l’intérêt du peuple et la réalisation de ses espoirs et de ses aspirations », a-t-il écrit. Le Président Tebboune a indiqué, par ailleurs, que la femme algérienne célèbre sa Journée internationale « en plein combat face aux défis de l’édification d’un Etat moderne et d’une société où règnent stabilité et quiétude, fière qu’elle est de son appartenance à un peuple authentique épris de liberté qui sait exalter les sacrifices de ses filles qui ont su s’imposer et illustrer l’esprit nationaliste dans ses plus belles expressions lors des épreuves les plus rudes ». Le Chef de l’Etat a rappelé, à cette occasion, les sacrifices consentis par la femme algérienne durant la Glorieuse guerre de libération. « Militante, combattante et fidaïe, l’Algérienne fut durant la Glorieuse guerre de libération, un exemple de bravoure et d’attachement à la liberté et à la dignité, ses exploits l’ayant érigée même en symbole de défense de la terre et de l’honneur. Elle s’est engagée avec autant de bravoure dans la lutte contre le terrorisme barbare qui avait pris pour cible l’Etat-nation et ses institutions », a ajouté le Président Tebboune. « Il n’est point étonnant de voir la femme algérienne se hisser, forte de ses compétences scientifiques et professionnelles, dans l’Algérie libre et indépendante, sur l’échelle des grades dans les corps constitués, accéder aux fonctions supérieures et à des hautes responsabilités dans les administrations et les entreprises, tout en excellant dans les spécialités les plus pointues des sciences et des connaissances et les filières les plus complexes des technologies de l’heure au sein des universités et des centres de recherche. Elle s’est aussi investie dans le travail producteur de richesses dans nos fermes et villages qui préservent la pureté et la dignité de la femme rurale, tout en adhérant au processus de relance économique que nous avons engagé en s’inscrivant dans la dynamique prometteuse des projets de start-up dans notre pays », a conclu le Président de la République.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prise en charge de la communauté nationale à l’étranger. Le MAE prend des mesures d’urgence

La communauté nationale, établie à ...

Plans émiratis pour déstabiliser le Sahel et l’Algérie. Ces pays à la botte d’Israël…

A la guerre comme à ...

2ème session d’APW en avril. L’agriculture, un dossier qui promet…

La deuxième session ordinaire de ...

Vigilance face aux turbulences et tensions dans la région. Que de défis à l’Algérie nouvelle !

Le Président de la République, ...

Les communes doivent déposer succinctement les opérations avant de prétendre aux financements de soutien. De la crise Covid … à la crise budgétaire

L’une des recommandations faites aux ...