Accueil » ORAN » Mendicité. Un métier rentable

Mendicité. Un métier rentable

La mendicité en tant que phénomène social complexe et dynamique nécessite une attention particulière pour l’approcher et l’étudier avec rigueur. Pour ce faire, plusieurs approches peuvent être adoptées, notamment celle procédé par ”ménage ”ou par lieu ”d’habitation ”des mendiants. Ce qui nécessite techniquement le tirage ou la constitution d’un échantillon probabiliste des mendiants. Cette méthode présente l’inconvénient d’être peu adaptée au contexte de la ville d’Oran où une part importante des mendiants vient des bidonvilles de Sid-Chahmi, Bouamama, Hassi-Bounif, Ain-Beida etc… La mendicité est un phénomène en plein expansion en Algérie, cette pratique remonte loin dans nos sociétés, mais elle a fini par sortir de son contexte pour devenir une forme de gagne-pain. Il est connu que la mendicité constitue, avec les trafics de tous genres,le moyen le plus facile de se faire de l’argent, La mendicité est un créneau tellement porteur, qu’elle se professionnalise petit à petit,qui s’en va grandissant semble,hélas, dépasser les autorités de la ville. Au niveau de chaque feu tricolore, centre commercial, esplanade des mosquées, banques, postes, on peut entendre des lamentations larmoyantes de femmes âgées et d’adolescents boutonneux, vielles dames en guenilles campent aussi à la sortie des supermarchés demandant aux potentiels clients de leur faire quelques courses, quelques paroles mielleuses et des prières scabreuses font que les gens cèdent. La scène est devenue quotidienne à chaque coin de rue d’Oran, les mendiants arnaqueurs (La majorité) semblent avoir définitivement envahi la ville, au grand dam des amoureux d’Oran. L’exploitation des enfants dans la mendicité est pourtant incriminée en vertu de l’article 195 Bis du code pénal qui prévoit ” Est puni d’un emprisonnement de six (06) mois à deux (02) ans quiconque mendie avec un mineur de moins de 18 ans, ou l’expose à la mendicité. Malgré un arsenal juridique impressionnant, la mendicité des mineurs est difficile à punir.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Face au relâchement des gestes barrières. Le risque d’une 4ème vague est grand

Une sortie durable de la ...

Terminus de la ligne 51 (Dar El Hayat). Vols de téléphone en série

Malgré les efforts des éléments ...

Association «Sanâbil El Ihssen». «Redonner un peu de joie aux personnes âgées»

Les Algériens ont célébré, hier, ...

Amélioration du cadre de vie des citoyens. Le wali sur tous les fronts

La mission de M.Said Saayoud, ...

Sécurité routière et embouteillages. A quand un nouveau plan de circulation?

La sécurité routière constitue un ...