Accueil » ORAN » Manque de parkings à étage et d’aires de stationnement réglementées. Le désordre règne en maître à Arzew

Manque de parkings à étage et d’aires de stationnement réglementées. Le désordre règne en maître à Arzew

Les carences recensées au niveau de la ville gazière, la commune la plus importante dans le pays, ne cessent de faire des mécontents au sein de la population locale. En effet, en plus des désagréments causés par la pollution et d’autres embarras, le problème de stationnement se pose réellement à Arzew. En effet, stationner sa voiture est devenu un véritable calvaire, notamment dans les quartiers où le commerce est florissant et surtout au centre-ville et devant l’agence de transports inter wilayas. Toutes les places de stationnement sont occupées et les parkings sont pris d’assaut par les automobilistes. Cette situation est extrêmement pénalisante sur plusieurs plans, essentiellement sur le vecteur « temps ».
Les propriétaires de véhicules vivent un vrai calvaire au quotidien devant les postes, les banques, la mairie voire même devant les marchés. Stationner sa voiture est désormais une tâche payante mais aussi stressante. Enfin, en l’absence de parkings à étages et d’aires de stationnement réglementées, les parkings sauvages poussent comme des champignons. Dès qu’un espace est fréquenté par des automobilistes, des jeunes sautent sur l’occasion et en font un parking payant. Cela sans oublier l’aire de stationnement de fortune où les employés de la Sonatrach garent leur voiture dans une scène qui en dit long sur la désorganisation et le manque d’initiative des autorités locales.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...