Accueil » CHRONIQUE » Mandataires et maffieux

Mandataires et maffieux

Tout le secret de l’activité de commerce et de distribution des légumes et fruits tient à un fil magique, celui des mandataires… les pouvoirs publics, notamment les départements ministériels chargés, en amont et en aval, de la gestion de cette activité, sont au courant, depuis belle lurette, de cette déplorable situation.. Pourquoi n’avait-on pas régit à temps ? Voilà un autre secret !…Afin de ne pas attirer sur moi les foudres de quelques responsables, je tiens à m’abstenir de dire qu’il s’agissait d’une complicité avec ces groupuscules, sans foi ni loi, qui ont sucé les efforts des agriculteurs comme ceux des consommateurs… Ainsi et en conclusion, je me permettrais de dire que si un jour le problème de mandataires est résolu, un jour, tous les problèmes que l’on vit au quotidien, au niveau des marchés du gros seront de facto résolus… Ces mandataires dont la mission principale, selon les textes juridiques, serait d’être désigné par les pouvoirs publics en intermédiaire entre le fellah et le commerçant détaillant, moyennant une marge de bénéfices, petite ou grosse selon les lieux et les moments…le rôle du mandataire, ce n’est pas d’imposer une quelconque hégémonie sur une activité donnée, visant à faire monter ou faire chuter les prix, selon ce que dicterait l’intérêt personnel …D’où a émergé une situation de désordre difficile, ou disons même, impossible à maîtriser ..Avec le temps, cette catégorie s’est transformée en une richissime caste, voir un cartel qui fait marcher les choses à la guise des intérêts de ses membres … ce cartel avait bien su comment profiter d’une absence presque totale des instances de l’Etat, sur les lieux du crime, chargées en principe – ou théoriquement parlant- de faire régner les lois de la république… Nos gens étaient, en effet, plus préoccupés par les quatrième et cinquième mandats… d’ailleurs, ce n‘est pas exclusivement, la «maffia» des légumes et des fruits qui s’est trouvée avec les coudées franches, dans une des ères les plus sombres de l’Histoire du pays…L’on pourrait prétendre et sans se reprocher une quelconque surenchère, que tout le pays a été, livré à ce genre «d’organisation»… dont, chacune d’elles avait réussi à confisquer, impunément, un lopin de l’économie nationale…. si ce n’est pas le Hirak populaire qui avait réussi à renverser l’ordre des choses,l’Algérie serait, maintenant, dans une situation catastrophique… Nous savons que l’actuel ministre du commerce, fait de son mieux en vue de redresser une condition pas aussi facile à reprendre son état normal…le défi est grand et le danger est imminent….

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Israël viole la décision de la CPI

Ce n’est pas la première ...

Victoire diplomatique pour la Palestine

La grande révolte palestinienne du ...

La sécurité sanitaire 2025-2030

La sécurité sanitaire pourrait avoir ...

Le dessalement: une option stratégique

Face à l’indisponibilité de l’eau, ...

2027, serait-elle, l’année de l’émergence?

C’est une thèse qui n’est ...