Accueil » ORAN » Malgré l’effort de règlement des passifs hérités. Des dossiers «Oubliés» de la 1ère Session 2022 d’APC d’Oran

Malgré l’effort de règlement des passifs hérités. Des dossiers «Oubliés» de la 1ère Session 2022 d’APC d’Oran

Oran vit un contexte, somme toute, particulier lié aux prochains jeux méditerranéens prévus au mois de juin. A quatre mois de cet important rendez-vous, beaucoup de lacunes sont enregistrées sur le terrain et qui touchent entre autres l’environnement, l’état des tronçons routiers et la nécessité de lancement des revêtements, l’absence de ravalement des façades d’immeubles, les occupations illicites des trottoirs par les commerçants, la défectuosité de certains points lumineux, le phénomène des personnes sans domicile fixe, la mendicité, les arriérés et les primes de certaines catégories des communaux. La 1ère Session de l’APC d’Oran ouverte dimanche avec en débat suivi de délibération par les élus de plusieurs dossiers d’importance tels l’amélioration des recouvrements du patrimoine communal, l’assainissement des dettes de la Sonelgaz, la révision à la hausse entre 20.000 à 30.000 da des différents taux de perception de loyers des activités commerciales, l’opération de solidarité annuelle à l’occasion du ramadhan 2022, vient à point nommé pour rattraper le passif hérité par la commune dans l’intérêt des citoyens et du service public communal. Une session qui intervient, selon le maire d’Oran, Allouche Amine, dans une «conjoncture spéciale» afin de booster le développement local. Mais en dépit des efforts déployés par la municipalité afin d’honorer entre autres ses engagements envers ses créanciers et les couches défavorisées parmi ses travailleurs, il est certains dossiers qui ne manquent pas d ‘importance qui devaient être, autant que les dossiers suscités, mis à la table et parmi lesquels on retiendra forcément la réhabilitation des surfaces verdâtres et des jardins, la remise en l’état des tronçons défectueux, l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs pour faire face aux flambées des prix, la récupération des espaces exploités illicitement dans certains quartiers par les commerces comme les cafés, l’embellissement des façades externes de locaux commerciaux et d’immeubles en état piteux au niveau du Centre-ville d’Oran, outre le lancement d’activités culturelles créatrices d’animation. Ces dossiers sont en effet en lien direct avec l’environnement de la ville en prévision des JM de 2022.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...