Accueil » RÉGIONS » Maghnia. Les marchands d’épices pris d’assaut

Maghnia. Les marchands d’épices pris d’assaut

Comme à l’accoutumée, à l’approche du mois de Ramadhan, les citoyens de toutes les régions d’Algérie se précipitent vers la ville de Maghnia, frontalière avec Oujda au Maroc pour s’approvisionner en « épices de Maghnia », une tradition qui remonte à plusieurs décennies. Cette ruée vers Maghnia s’explique par la qualité et la diversité des épices proposées dans cette ville frontalière. Au quotidien, des véhicules et bus qui arrivent de toutes les régions du pays déferlent vers Maghnia notamment les week-ends où des familles par centaines et des bus par dizaines transportent des visiteurs en excursion, qui affluent vers cette région afin de s’approvisionner en épices et en fruits secs, en prévision du mois sacré. Les épices de Maghnia qui sont devenues un label national, sont très prisées pour agrémenter les plats traditionnels algériens, notamment durant le mois de Ramadhan. En effet, la gastronomie algérienne est réputée pour son raffinement et sa richesse, et les épices de Maghnia y jouent un rôle important. Au marché du centre-ville et chez les boutiques spécialisées en épices, les commerçants proposent une grande variété d’épices, allant du cumin au safran, en passant par le paprika et le curcuma, pour répondre aux besoins de chacun. Cette ruée vers Maghnia ne peut qu’avoir un impact positif sur l’économie locale. Les commerçants et restaurateurs locaux bénéficient de cette affluence de clients venus de tout le pays pour acheter leurs produits. Cette activité commerciale stimule l’économie locale et contribue au développement de la région. Cependant, cette ruée vers Maghnia n’est pas sans tares. Les restaurants, le marché central et les commerces d’épices sont pris d’assaut par les visiteurs, créant des problèmes de circulation et d’approvisionnement. Les prix des produits peuvent également augmenter considérablement en raison de la forte demande, ce qui peut rendre l’achat des épices difficiles pour certaines personnes. En outre, cette ruée vers Maghnia peut également entraîner des problèmes de sécurité, car certains visiteurs peuvent être tentés de profiter de l’affluence pour voler ou escroquer des touristes. Il est donc important de prendre des mesures de sécurité pour protéger les visiteurs et éviter les incidents. En somme, la ruée vers Maghnia pour s’approvisionner en épices de qualité durant le mois de Ramadhan, est une tradition ancrée dans la culture algérienne depuis des décennies. Si cette activité commerciale stimule l’économie locale et contribue à la richesse culinaire de la région, il est important de prendre des mesures pour éviter les tares liées à l’afflux de visiteurs, notamment en matière de sécurité et de prix excessifs.

À propos Ammami Mohammed

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Maghnia. La cheffe de la daira chez les moudjahidine

Lundi après-midi, la cheffe de ...

Tlemcen. Saisie de 15 kg de kif et un réseau de narcotrafiquants démantelé

Les éléments de la brigade ...

Maghnia. Un ftour de 2.500 couverts organisé par les Associations

La 4ème édition du méga-repas ...

Tlemcen. Importantes saisies de stupéfiants et de tabacs à chiquer

Dans le cadre des efforts ...

Maghnia. Saisie de plus d’un quintal de kif et arrestation de 8 trafiquants

La brigade de recherche et ...