Accueil » ACTUALITE » Lutte contre les incendies. Le plan anti-feu mis en place

Lutte contre les incendies. Le plan anti-feu mis en place

Comme le bonheur est infini, les pluies tardives ayant secoué le pays ont mis au statu quo les feux de forêt bien qu’une chaleur somme toute singulière règne depuis déjà plusieurs semaines. L’Algérie n’a pas attendu ce retour de raffermissement et a d’ores et déjà mis au point son dispositif anti-feu de forêt. Dès lors que ressurgit au grand jour la lancinante problématique relative à la lutte contre les incendies de forêt. Malgré une certaine clémence climatique caractérisé par le retour de nuages enveloppés sur certaines régions du pays accompagné d’un fort taux d’humidité comme c’est le cas de la région ouest, les prémices d’une vague de chaleur et le retour de feux de forêt durant les deux mois juillet et août demeurent intacts et probants selon les spécialistes. L’Algérie s’est bien forgée contre les incendies de forêt retenant les enseignements des deux saisons meurtrières 2021 et 2022 lorsque les feux de forêt ont ravagé plusieurs milliers d’hectares de végétation et de maisons et tué pas moins de 144 personnes. Comment se présente donc l’été 2023 en Algérie ? Sera-t-il zéro incendie de forêt ? L’Etat algérien semble cette année bien préparé et bien doté pour faire face à toute éventualité liée principalement aux feux de forêt. Les préparatifs matériels et logistiques sont au summum. Avec l’arrivée des premières chaleurs, le dispositif de lutte contre les incendies de forêts est mis en route. «Cette année, le plan feu a été étendu à 40 conservations de forêts, qui ont eu leurs colonnes mobiles, au lieu de 32 à la saison estivale précédente». C’est ce qu’a dévoilé, lundi, la Direction générale des forêts (DGF). L’action humaine, qu’elle soit criminelle ou involontaire, reste la première cause des incendies. Une nouvelle loi, plus ferme, est à l’étude, aujourd’hui, à l’Assemblée populaire nationale. «La DGF a obtenu une autorisation d’importation pour 40 véhicules anti-feu supplémentaires, destinés à renforcer les différents parcs nationaux», a annoncé, Sidali Said, directeur de la protection de la faune et de la flore à la DGF, dans l’émission «l’Invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne. En tous cas, l’Algérie a augmenté la sonnette d’alarme en se renforçant de moyens sophistiqués dont des hélicoptères et d’avions spécialisés dans l’extinction de foyers de feux. Ceci dit, en plus de s’équiper chaque année davantage, la DGF engage, dès la fin de l’été, des travaux d’aménagement préventif, pour dégager les pistes et réaliser des tranchées. Pour éviter le scénario vécu l’été dernier, «sept plateformes d’atterrissages ont été réalisées, afin de faciliter les interventions aériennes», annonce encore le responsable. La DGF compte également sur les campagnes de sensibilisation, notamment auprès des populations vivant à proximité des forêts. «Un travail préventif continu est mené auprès des populations riveraines et des utilisateurs de l’espace forestier, c’est pour cela que cette année, nous avons choisi le slogan: les incendies, c’est l’affaire de tous», ajoute le responsable. «Durant ce mois de juin, seulement cinq foyers d’incendies ont été recensés au niveau national, avec 2,5 hectares», indique Sidali Said. Selon lui, malgré l’apparition des fortes chaleurs, le risque de feux de forêt demeure faible actuellement. «Les pluies tardives qui ont précédé la chaleur réduisent, pour le moment, le risque d’incendie car le couvert végétal est encore humide», explique le responsable, tout en affirmant que «cela n’empêche pas les services des forêts de maintenir la vigilance». Sidali Said insiste : «la principale cause des incendie reste l’action humaine, qu’elle soit criminelle ou involontaire». C’est pourquoi, l’action pour la protection des massifs forestiers sera également renforcée avec la promulgation prochaine d’une nouvelle loi, actuellement à l’étude au Parlement, précise le responsable, qui estime que «l’ancien texte, qui date de 1984, avait besoin d’être actualisé, il manquait certains textes d’applications et les montants des amendes ont été revus à la hausse». Le directeur de la protection de la faune et de la flore rappelle encore : «la loi est claire, toute activité susceptible de provoquer un feu de forêt est interdite à partir du 1er juin, y compris l’incinération pour le débroussaillement».

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Projet de réalisation d’une zone franche et d’une route Tindouf-Zouerate. Algérie-Mauritanie: Nouvelle étape historique

L’Algérie tient à renforcer sa ...

Etude de réhabilitation du Marché de la Bastille. Un projet estimé à plus de 60 milliards de centimes

Le marché populaire des fruits, ...

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...