Accueil » ACTUALITE » Lutte contre le cancer. Quelle mission pour la commission de prévention ?

Lutte contre le cancer. Quelle mission pour la commission de prévention ?

L’Algérie enregistre, annuellement, près de 50.000 nouveaux cas de cancer tous types confondus, selon les données du registre national des cancers relevant de l’Institut national de la santé publique (INSP). Le Pr Adda Bounedjar est désormais le nouveau président de la Commission Nationale de prévention et de lutte contre le cancer en Algérie. Le Pr Adda Bounedjar que nous avons rencontré en marge de la dernière exposition «Hospitalia EXPO» à l’hôtel Sheraton à Alger, s’est montré être un adepte du traitement contre le cancer et l’oncologie via l’immunothérapie par les traitements innovants pour soulager les patients. L’immunothérapie reste l’ultime solution car, selon ses propos qu’il nous a tenus, les résultats sont optimistes en dépit des inquiétudes soulevés chez les patients concernant les traitements innovants. Cette nomination pour présider la Commission Nationale de lutte et prévention contre le cancer est intervenue suite à l’installation par le premier magistrat du pays de ses 06 membres. Elle a été créée en vertu d’un décret présidentiel, en plus d’un autre décret fixant sa composante. Elle est constituée des 06 membres que sont, le Pr. Adda Bounedjar, président de ladite Commission. Il s’agit aussi du Pr. Ouahiba Ouahioune, membre, Pr. Fatiha Gachi, membre, Pr. Mohamed Oukal, membre, Pr. Khadidja Boudaoud, membre et enfin du Pr. Nabil Yafor, membre. Outre l’impératif d’une prise en charge des cancéreux assurés sociaux, le Président Tebboun a exhorté, en outre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, pour l’accélération du processus de prise en charge efficace et immédiate des cancéreux pour soulager leurs souffrances. Il s’agit de malades ne bénéficiant pas d’une assurance sociale, sans qu’ils aient à accomplir de mesures administratives lourdes et longues à supporter au préalable. Dans l’objectif d’alléger la charge qui pèse sur les familles des patients, il a notamment ordonné la prise en charge des malades dès leur arrivée aux cliniques, avec prise de toutes les mesures thérapeutiques par divers moyens et d’assurer la disponibilité des équipements médicaux, comme les réactifs de laboratoire et les médicaments, pour pallier toutes les procédures bureaucratiques. Il a aussi été question de formation de médecins radiologues, en vue d’un dépistage précoce du cancer dans les instituts spécialisés et en utilisant toutes les potentialités de formation, dont les moyens de la santé militaire, avec création d’un dispositif exécutif de gestion administrative et financière, de contrôle et de lutte contre le cancer, la Commission nationale étant une instance consultative.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a ...