Accueil » CHRONIQUE » L’UE s’intéresse à l’Algérie !

L’UE s’intéresse à l’Algérie !

Aïmene Benabderrahmane a reçu, dimanche au Palais du Gouvernement, le Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, qui effectue une visite en Algérie, indique un communiqué des services du Premier ministre. La rencontre a permis d’évoquer «l’état et les perspectives des relations entre l’Algérie et l’UE, ainsi que les moyens de renforcement de la coopération bilatérale dans différents domaines», précise le communiqué. Josep Borrell rencontrera aussi Tebboune. Pourquoi cette visite de trois jours? L’UE a besoin de l’Algérie surtout en cette période de guerre en Ukraine. Cette visite vise d’aborder l’état des relations Algéro-UE et les perspectives de coopération, en particulier dans le domaine de l’énergie. Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’UE s’est tournée vers l’Algérie pour assurer son approvisionnement en gaz. Dans une interview accordée, ce dimanche, au quotidien arabophone algérien El Khabar, Josep Borrell a affirmé: «l’Algérie est un partenaire clé de l’UE dans le domaine de l’Energie. En tant que fournisseur fiable de gaz naturel, l’Algérie joue un rôle très important pour la sécurité des approvisionnements énergétiques européens, et ce, à un moment clé. Nous en sommes conscients et reconnaissants». Le diplomate européen a affiché aussi la volonté «de consolider et approfondir ce partenariat mutuellement bénéfique en travaillant ensemble pour relever le double défi de la sécurité et de la soutenabilité énergétique», propos relayés par «Agence Anadolu . «Nous sommes prêts à intensifier la coopération euro-algérienne afin de faciliter les investissements dans ce domaine stratégique. Les investissements européens dans le secteur énergétique algérien restent les plus importants. Les efforts engagés en Europe pour diversifier durablement nos sources d’approvisionnement en gaz, ainsi que la nouvelle loi sur les hydrocarbures adoptée en Algérie contribueront à attirer de nouveaux investissements européens», a-t-il soutenu. L’UE est prête, selon Josep Borrell, à mobiliser technologies et capitaux pour accompagner le développement des énergies renouvelables en Algérie. Le chef de la diplomatie européenne a estimé aussi qu’une solution «est possible pour la crise diplomatique entre l’Algérie et l’Espagne».

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Monde ne doit pas oublier le Soudan!

Ce lundi, le Secrétaire général ...

La surabondance du blé fait le bonheur de l’Algérie

Les exportations de blé de ...

Migration et asile, l’UE durcit les lois!

L’UE fait face à une ...

2024, la bonne année du pétrole !

Malgré l’attaque de l’Iran contre ...

A l’aube d’une troisième guerre mondiale!

Le samedi 13 avril, l’Iran ...