Accueil » ACTUALITE » L’ouverture des frontières se fera progressivement. Détails sur les mesures sanitaires

L’ouverture des frontières se fera progressivement. Détails sur les mesures sanitaires

Prochaine réouverture «sous conditions» des frontières. Les responsables doivent savoir qu’il est pertinent d’observer un protocole sanitaire strict contre les voyageurs ainsi que des moyens de transport adéquats sans lesquels les risques de propagation de la 3ème vague au Coronavirus seraient effectifs et tout le travail fait jusque là serait inutile. Les autorités politiques nationales avaient reporté plusieurs fois la décision de cette réouverture. Elles arguaient que les frontières devaient être fermées tant que la situation épidémiologique ne s’est pas améliorée. Le pays renoue avec l’accalmie pandémique et enregistre, depuis quelques jours déjà, une baisse remarquée de contamination au Covid stagnant sur la barre des 100 cas ou plus par jour. Une question: quand et sous quelles conditions seront réouvertes les frontières ? Dans de nombreux pays touchés par la crise sanitaire, l’avis revenait aux médecins et experts en la matière pour se prononcer en faveur ou non d’une telle décision, qui plus est, dessine la carte sanitaire des voyageurs, enfin de toute personne qui entre sur le territoire national. L’Algérie n’est pas en reste puisqu’elle a mis en place un protocole sanitaire pour le moins « strict » à observer par les voyageurs. Ce protocole sanitaire va à l’endroit surtout des hommes d’affaires et des touristes affluant des pays où la crise pandémique est aiguë, qui atterrissent pour la première fois sur le sol algérien. Il est normal qu’en de telles circonstances et au vu du nouveau «retour» à la baisse de contaminations, la vigilance doit être de mise. Il y a de quoi. Beaucoup d’algériens sont bloqués depuis plus d’un an à l’étranger pour cause de fermeture des frontières et de liaisons internationales sauf pour les vols spéciaux de rapatriement de malades, de déplacements de délégations à partir de la chine ou d’acheminement de médicaments à partir de ce pays asiatique. La saison estivale s’annonce alors que les plages, les restaurants de classe et les vestiges et autres lieux touristiques en Algérie n’ont pas la même affluence, pour cause de mesures sanitaires, à l’exception peut-être des hôtels dont le nombre de clientèle reste mitigé mais meilleur que lors de la période des pics de contaminations. En plus, c’est parce que la réouverture des frontières se fera d’une manière graduelle et progressive, ce qui évite au pays de revenir à la «case départ».
Qu’en pense le Comité scientifique ? Le protocole sanitaire mis en place pour accompagner l’ouverture progressive des frontières doit être scrupuleusement respecté pour ne pas revenir en arrière, appelle le Pr Ryad Mahyaoui, Membre du comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie de Covid-19, Invité à la Chaîne 2 de la Radio Algérienne. Nous savons que l’Algérie fait appel à un certain nombre de professionnels qui viennent de l’étranger et interviennent dans différents secteurs. « Pour entrer sur le territoire algérien, ils seront soumis à des permis et à un protocole sanitaire stricte, sauf pour les ressortissants de pays qui connaissent de grandes difficultés épidémiologiques avec la propagation de variants agressifs». Pour ceux là, le protocole de contrôle sanitaire aux frontières sera renforcé afin de protéger le pays des nouvelles formes de la maladie, assure le Pr Ryad Mahyaoui qui précise « qu’il ne s’agit pas de stigmatiser tel ou tel pays». Néanmoins, lorsque le voyageur est en provenance d’un pays où les variants se propagent à grande échelle, le protocole exigera de « se munir d’un test PCR négatif de moins de 36h, un nouveau test sera effectué à l’aéroport d’arrivée au frais du voyageur, puis un isolement de 10 jours et encore une fois un test PCR, s’il est négatif, ils pourront effectuer leur mission », explique le Pr Mahyaoui. Un protocole « stricte », avoue le Pr Mahyaoui, « mais nécessaire pour protéger le pays.» Il insiste sur la nécessité, pour tout un chacun, de maintenir les niveaux de vigilance et de discipline élevés. « Les détails du protocole sanitaire pour voyager vers l’Algérie seront connus dans la semaine et seront largement diffusés», précise le Pr Mahyaoui. «Après plus d’un an de fermeture des frontières, il y a des algériens bloqués à l’étranger et qui sont en situation de difficulté, donc cette solution vient alléger cette détresse», rappelle le Pr Mahyaoui qui appelle à la patience car «l’ouverture sera progressive et il y a des cas prioritaires.» Même progressive, cette ouverture constitue néanmoins «une véritable bouffée d’oxygène et un espoir de voir enfin la lumière au bout du tunnel », commente le Pr Mahyaoui. Cette ouverture bénéficie également à l’économie. «Les compagnies aériennes vont reprendre l’activité après un long arrêt. Il faut voir le bon côté des choses et s’armer de patience pour espérer retrouver une vie normale », rappelle le Pr Mahyaoui qui insiste sur la nécessité de respecter le protocole sanitaire pour ne pas être obligé de faire un pas en arrière. « Il faut agir avec responsabilité pour préserver cette ouverture », appelle encore le Pr Ryad Mahyaoui.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Révision du code communal. Les élus locaux auront plus de liberté

Quelles prérogatives pour les élus ...

Solidarité vis-à-vis des personnes pauvres recensées par la commune d’Oran. La prime de l’Aid Al Adha passe de 5.000 à 10.000 DA

Aid Al Adha est une ...

Les Algériens de l’étranger devraient transférer 1,829 milliard de dollars à fin 2022. Les envois de fonds en hausse

Comment les fonds en provenance ...

Nomination ce dimanche de quatre délégués de la kasma 2 et de Mers el Kébir. Le FLN en ligne droite à Oran

Le FLN amorce sa ligne ...

Le chrono tachygraphe est désormais exigé dans le transport routier. Une solution pour réduire la folie routière

Qu’est-ce qu’un chrono tachygraphe? Dorénavant, ...