Accueil » CHRONIQUE » L’OPEP ne cédera pas!

L’OPEP ne cédera pas!

Après quelques jours de volatilité où les cours du pétrole ont nettement chuté, le marché pétrolier se redresse. Les prix pratiqués s’approchent des niveaux d’avant la crise bancaire. Ces nouvelles données parviennent à 02 jours de la réunion du groupe de surveillance ministériel de l’OPEP+ qui comprend la Russie et l’Arabie Saoudite. Ces nouvelles rassurantes sur les prix du pétrole indiquent que l’OPEP+ ne devrait pas modifier ses quotas de production. Dans la même logique, le ministre saoudien de l’Énergie a récemment déclaré que l’OPEP+ s’en tiendrait à son objectif de production jusqu’à la fin de l’année. La part de marché de l’OPEP passera d’environ 30 % aujourd’hui à près de 50 % à l’avenir, selon Reuters. La production de brut de l’OPEP a chuté de 70.000 barils par jour (bpj) en mars par rapport à février, les opérateurs ayant suspendu une partie de la production au Kurdistan, en raison de l’arrêt des exportations depuis la Méditerranée et l’Angola ayant effectué des travaux de maintenance sur certains. Le ralentissement de la production de pétrole décidé par Washington, pour faire fluctuer la valeur du baril, a cédé la place à la domination de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui dure depuis une décennie. L’Arabie saoudite, principal producteur de pétrole de l’Association, en collaboration avec le Koweït, prévoit d’augmenter sa capacité de production, bien qu’elle craigne que cela ne suffise pas à répondre à la demande mondiale, selon toujours la même source. Le ralentissement de la production de pétrole décidé par Washington pour faire fluctuer la valeur du baril, a cédé la place à la domination de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui dure depuis une décennie. L’Arabie saoudite, principal producteur de pétrole de l’Association, en collaboration avec le Koweït, prévoit d’augmenter sa capacité de production, bien qu’elle craigne que cela ne suffise pas à répondre à la demande mondiale.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...

Le baril atteindra les 100 dollars!

Mercredi, le prix du baril ...