Accueil » CHRONIQUE » L’OMS craint toujours le Covid…

L’OMS craint toujours le Covid…

Près de 3 ans après l’identification du coronavirus, 90% de la population dans le monde présenteraient une forme d’immunité contre le virus, a affirmé l’OMS. Le patron de l’institution a précisé, vendredi, que cette immunité a été acquise «grâce à une infection antérieure ou à la vaccination». Tedros Adhanom Ghebreyesus a cependant mis en garde contre la tentation d’affirmer prématurément que la phase émergente de la pandémie est terminée. Il a aussi pointé du doigt la baisse de vigilance, laissant la porte ouverte à l’émergence d’un nouveau variant. Celui-ci pourrait supplanter Omicron, la souche actuellement dominante. Mais le bilan réel est bien plus lourd, selon l’OMS. Au cours de la semaine dernière, plus de 8.500 décès dus au Covid-19 ont été enregistrés, «ce qui n’est pas acceptable après trois ans de pandémie, alors que nous disposons de si nombreux outils pour prévenir les infections et sauver des vies», a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus. Selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, plus de 500 sous-variants d’Omicron circulent actuellement, tous très contagieux et présentant des mutations les rendant capables de vaincre plus facilement les barrières immunitaires, bien qu’ils causent des formes moins sévères de la maladie que les variants précédents. Un total de 6,6 millions de décès a été rapporté par les pays à l’OMS, tandis que près de 640 millions de cas confirmés ont été enregistrés. Pour l’OMS, il faut rester vigilant car la pandémie est encore là. Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé a souligné que cette crise sanitaire est loin d’être finie. «Nous n’en sommes pas encore là ». « Des lacunes dans la surveillance, les tests, le séquençage et la vaccination continuent à créer les conditions idéales pour l’émergence d’un nouveau variant préoccupant qui pourrait causer une mortalité significative», a-t-il prévenu. La neuvième vague de Covid-19 se précise en France. Selon Santé publique France (SPF), 68.382 nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés ce mercredi 30 novembre (+39% sur sept jours). Une hausse en partie due à l’émergence du sous-variant BQ.1.1. Il s’agit plus précisément d’un sous-lignage de BA.5, lui-même sous-variant d’Omicron que SPF qualifie «d’omniprésent». BA.5 représente 93% des virus Omicron en circulation en France. En France, par exemple, le retour du masque dans certains milieux est d’actualité. Selon RMC, le gouvernement aurait demandé au comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires de juger de l’utilité d’un retour obligatoire du masque dans certains lieux. Il s’agirait notamment des transports et des établissements recevant du public. Ça se complique. Santé publique France a souligné, ce vendredi 2 décembre, que la «triple épidémie» à laquelle fait face la France, avec la circulation simultanée du Covid-19, de la bronchiolite et de la grippe, est «complètement inédite» et son évolution est encore difficile à prévoir. Chez nous, le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie, a déclaré à la radio : « La grippe saisonnière va être plus difficile cette fois-ci, en raison de la dette immunitaire, qui elle-même, suppose la disparation du virus grippal pendant deux années face au Covid-19 et la non-vaccination de la population ».

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...