Accueil » ORAN » Logements sociaux vendus et sous-loués. Un scandale en cache un autre

Logements sociaux vendus et sous-loués. Un scandale en cache un autre

Des logements attribués dans le cadre de l’absorption de l’habitat précaire et les immeubles en ruines, au niveau de plusieurs pôles, changent constamment d’occupants sans le moindre problème, et sans que l’on semble trouver là, la formule magique idoine; pourtant, des difficultés il y en a eu, il y en aura toujours, car l’imbroglio qui accompagne les désistements et autres arrangements ne sont pas prêts de s’estomper. Des dizaines, pour ne pas dire plus de logements au niveau de Belgaid, Tlélat, Gdyel et dans d’autres communes de la wilaya, ont été vendus clandestinement. Les prix de vente varient entre 300 et 350 millions de centimes. Les bénéficiaires de ces logements vendus auraient jeté leur dévolu sur les constructions illicites. Un acquéreur au niveau de Belgaid nous dira que la plupart de ces voisins n’occupent pas leurs logements, loin du contrôle des pouvoirs publics, puisque l’expérience a démontré, qu’en dépit de leur incessibilité, les logements sociaux se vendent et s’achètent normalement et sans trop de difficultés. Le drame est que la majorité des acheteurs sont vraiment dans le besoin, notamment ceux n’ayant pas pu obtenir des logements dans le cadre des commissions de daïra.  » Ces derniers ne demandent qu’à être régularisés et sont prêts à s’acquitter des arriérés des loyers qui se chiffrent à des milliards de centimes ». Comment se fait-il que les pouvoirs publics, ayant en charge le contrôle et le suivi de ces attributions, n’agissent pas avant que la situation n’empire, surtout que la plupart des logements sont vendus ou sous-loués en dehors de toute réglementation. Les chiffres d’un tel trafic sont tellement importants qu’on se demande comment les responsables à l’origine de cette situation n’aient jamais été inquiétés? Oran devenue  »une icône » en matière de trafic de tous bords.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Faute de ralentisseurs et plaques signalétiques. Absence de sécurité routière devant les écoles

Les enfants fréquentant les établissements ...

Malgré le démantèlement de plusieurs réseaux. Les vols de plaques d’égout se multiplient

En voyage dans une ville ...

Contrôle technique de véhicules. Des bus épaves circulent toujours

Les propriétaires d’une automobile, ou ...

Stationnement anarchique. Un phénomène de longue date

Dans la deuxième wilaya d’Algérie, ...

Cités urbaines. Le phénomène de la ruralisation s’accentue

La citadinité exige un comportement ...