Accueil » ORAN » Logements sociaux, formule à points. Les bénéficiaires affectés à Aïn Beida s’impatientent

Logements sociaux, formule à points. Les bénéficiaires affectés à Aïn Beida s’impatientent

Les temps sont difficiles pour les familles aux faibles revenus qui sont dans l’obligation de faire des acrobaties pour terminer le mois sans tendre la main à un éventuel crédit. Ceci sans parler de la location qui brûle les doigts pour certains bénéficiaires de logements sous la formule à points qui attendent la livraison de leur appartement qui sont situés au niveau de la localité d’Aïn Beida. Il faut dire que certains n’ont pas mâché leur langue pour décrire un désappointement qui s’accentue d’un jour à l’autre puisqu’ils n’ont pas été conviés à obtenir les clés. Pour plusieurs bénéficiaires, ils se mordent les doigts de ne pas être parmi ceux ayant bénéficié des appartements à Oued Tlélat où certains ont d’ores et déjà occupé les appartements. Il faut dire que les travaux de VRD tardent à se terminer et les bénéficiaires s’impatientent du fait que le bout de tunnel n’est pas pour demain. Un bon nombre de bénéficiaires rendent visite au site pour voir l’évolution des travaux mais reviennent bredouilles. «Je ne sais pas comment se passent les choses mais j’ai constaté que les travaux n’avancent pas et si les choses persistent je me demande quand est-ce que nous allons être relogés?», dira un bénéficiaire qui dira qu’il aurait bien aimé être parmi les citoyens qui ont obtenu les clés à Oued Tlélat et qui sont déjà au chaud dans leur appartement. Une question sur laquelle les autorités locales répondent de manière qui n’assouvit pas les bénéficiaires. Un manque de communication mais les citoyens se demandent si les autorités vont bien tenir leur promesse et distribuer les unités construites sur ce site durant le premier semestre. Enfin, il est utile de rappeler que les responsables locaux ont assuré sur l’avancée des travaux et c’est tout le bien qu’espèrent les bénéficiaires.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que le marché communal demeure inoccupé. Les vendeurs à la charrette préfèrent les rues

En dépit de l’ouverture du ...

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...