Accueil » RÉGIONS » L’été à Saïda. Marcher à l’ombre et écouter ses soupirs

L’été à Saïda. Marcher à l’ombre et écouter ses soupirs

L’été à Saida? C’est l’enfer et la galère. L’été de cette année 2023 ne vaut pas un sou à cause de la chaleur, de la moiteur et de la pollution sonore. « C’est la salle d’attente de l’enfer », dira l’autre! Dès le matin, nos rues pullulent de jeunes gens au teint cuivré. Pas trop gavés de clichés venus d’outre-mer selon lesquels pour être « In », il faut être doré à point. Avec cette vague de chaleur, les gens suffoquent et transpirent à longueur de journée, la majorité des jeunes s’expose ostensiblement et souvent sans se protéger des rayons du soleil. Savent-ils seulement les risques qu’ils courent? A Saida, les jeunes s’ennuient en période d’été mais restent soumis à la fatalité du mektoub. Le cœur gros, traumatisés par un quotidien ennuyeux, les jeunes sont dans une alternative difficile: soit regarder la TV, soit « tchatcher » par le biais de l’Internet, soit plonger dans le sommeil pour oublier la lassitude de la vie. La ville de Saida en été est d’une insipidité qui assomme. Quant à la gente féminine, elle ne fait que prendre son ennui en patience. Saida suffoque et paralyse même le fonctionnement de l’administration locale. Dès les 12 coups de midi, les gens se calfeutrent chez eux. A l’intérieur, les foyers se transforment en véritables étuves. Dehors, le soleil pointe son chalumeau rouge de fureur sur la ville qui se contorsionne de douleur. Saida est livrée au supplice jusqu’à la tombée de la nuit. Mais au fait, les vacances, le congé et la mer qui en parle à Saida?

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rentrée professionnelle à Saïda. Coup d’envoi à l’institut de Haï Badr

C’est parti pour la session ...

03 dealers dont une femme arrêtés à Saïda. 2965 psychotropes et 950 gr de kif saisis

Agissant sur renseignements, les éléments ...

Les jeunes entre drogue, alcool et violence. Saïda n’est plus la Radieuse d’antan

On est loin de la ...

Préparatifs de Ramadhan à Saïda. La direction du Commerce à l’épreuve

Les instances concernées œuvrent à ...

Saïda. Saisie de 465 comprimés psychotropes et 17 millions de centimes

Agissant sur information, les policiers ...