Accueil » ACTUALITE » Les services de sécurité interpellés. Des escrocs sur l’axe Oran – Londres

Les services de sécurité interpellés. Des escrocs sur l’axe Oran – Londres

Un vrai réseau international d’escrocs, de vrais professionnels spécialisés dans l’escroquerie, serait, selon nos premières investigations, domicilié plus précisément à Oran. Il n’opère pas en solo. Il aurait des complices et d’autres acolytes en Europe, à Londres plus précisément. Ce groupe qui serait composé d’Africains, selon nos investigations, repérait ses victimes sur les réseaux sociaux, plus précisément sur Facebook et envoyait ensuite des invitations à ses futures victimes sous le nom d’un faux profil de Facebook, sous le nom d’Ernest Blyne. Il utilisait un numéro de WhatsApp domicilié à Londres qui est le 00447769426931 pour mieux capter leurs victimes et les mettre en confiance, avant de mettre à exécution leur plan diabolique. Sa stratégie est de prétexter l’envoi d’un colis contenant des cadeaux de valeur achetés avec des sommes astronomiques en livres anglaises depuis Londres vers Alger pour les destiner ensuite aux victimes déjà choisies. Une semaine après, il commence à exécuter ce plan diabolique. Un numéro de téléphone domicilié en Algérie qui est un numéro local, le 0549 29 60 26 vous contacte pour vous annoncer l’arrivée du colis suspecté. Ce sinistre individu possède un compte CCP sous le N 28176625 cl 11 au nom d’Okbaou Khatou pour soi-disant recevoir un colis de Londres par cet individu londonien sous un faux nom d’Ernest Blyne, sous payement d’une taxe de 12 millions de centimes. Une fois fait, ce sinistre escroc qui se fait passer par un représentant diplomatique, revient à la charge pour prétexter d’autres supercheries pour vous escroquer encore. Cette fois-ci, il prétextera l’existence de problèmes de non déclaration par l’expéditeur du colis depuis Londres de la somme en devises et exige le payement d’une seconde taxe qui est de l’ordre de 32 millions de centimes pour recevoir ce mystérieux colis. Ce sinistre escroc s’affole sur le WhatsApp et persévère dans sa logique lorsque nous lui avons fait savoir qu’une plainte a été déposée à Interpol et aux services de sécurité que sont la DGSN et la Gendarmerie nationale. Ces deux escrocs qui communiquent l’un via son numéro d’Ooredoo pendant que l’autre communique via whatsApp, un portable domicilié à Londres et qui est le 0044.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Selon le journal officiel. Reprise des levées d’immunité pour plusieurs élus

Les parlementaires qui nous ont ...

Tourisme et Sport. 6ème foulée des gazelles algériennes

En prévision de la journée ...

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...