Accueil » ORAN » Les scènes de chaos à Alger ont fait réagir les Oranais. Oran est-t-elle prête pour accueillir les averses ?

Les scènes de chaos à Alger ont fait réagir les Oranais. Oran est-t-elle prête pour accueillir les averses ?

L’incertitude qui plane sur les capacités des services des communes de la wilaya d’Oran à maîtriser les conséquences des averses qui peuvent se produire sur la région, mettent les citoyens sur le qui-vive. En effet, les scènes terribles et parfois choquantes de la capitale où des boulevards et des trémies ont été inondés par les quelque averses causant, du coup, des dégâts matériels et des séquelles sur le mental des citoyens, risquent de se reproduire à Oran si le nécessaire ne sera pas accompli avant que ce soit trop tard. Il va sans dire que, par le passé, le sort de la ville d’Oran ainsi que ses communes n’avait pas échappé à celui des autres wilayas où les inondations et les routes coupées étaient l’essentiel des discussions des Oranais qui se partageaient les vidéos et les informations sur les réseaux sociaux pour, d’une part, se divertir et de l’autre, permettre à leurs amis d’éviter les embouteillages créés par les conséquences des petites averses. Mal préparés, le beau temps a toujours fait de mauvais tours aux décideurs au niveau des hautes instances de la wilaya lesquels se voient souvent pris par surprise par les pluies fortes, par voie de conséquence, incapables de réagir et trouver les solutions idoines. Les expériences d’un passé récent ont, malheureusement, appris aux citoyens de faire très attention et prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter le pire. Cependant, l’intervention des autorités locales est plus que jamais exigée, en particulier durant cette période, où les intempéries peuvent basculer d’une région à une autre en un temps record. C’est dire que les opérations d’assainissement des avaloirs et des regards bouchées doivent se faire dans les plus brefs délais. Ajouter à cela, la mise à niveau de quelques chaussées et ruelles ainsi que l’achèvement des travaux oubliés, dont des fosses creusées, jusqu’à nos jours abandonnées. Les Oranais qui ne connaissent que trop bien les endroits à éviter après la tombée des pluies, à savoir El Akid Lotfi, le rond-point d’Es-Sabbah, plusieurs axes au niveau du centre-ville, s’interrogent sur les réseaux sociaux sur la fiabilité des réseaux d’assainissement et bien évidement sur le travail accompli pour sauver la ville d’une éventuelle nouvelle noyade. Septiques et manquant de confiance en les capacités et la réactivité des instances locales, les citoyens appellent à la vigilance et à la solidarité de tous les concernés car il va de la sécurité de tout un chacun.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’activité touristique rebondit cette été. Les touristes ont-ils fait grimper les prix?

Au bonheur des professionnelles du ...

De grands avantages octroyés aux investisseurs. L’agriculture sur la voie de la modernisation à Oran

Le secteur de l’agriculture se ...

Arzew – Alors qu’elle est considérée comme une ville côtière. Le poisson est devenu trop cher

Le poisson est devenu, au ...

Arzew. Le tourisme, un secteur négligé

Le secteur du tourisme dans ...

AADL «Ahmed Zabana» Introuvable chez les épiceries, le lait en sachet se vend dans la rue

Le lait se vend au ...

%d blogueurs aiment cette page :