Accueil » CHRONIQUE » Les retraités attendent plus !

Les retraités attendent plus !

Tebboune a présidé, dimanche, une réunion du Conseil des ministres au cours de laquelle il a donné des instructions au Gouvernement pour augmenter les pensions de retraite au titre des années 2021-2022. Une augmentation de 10 % sera accordée pour les retraités dont les salaires sont inférieurs ou égaux à 15.000 DA. Pour les pensions comprises entre 15.000 et 20.000 DA, une augmentation de 5 % sera appliquée. Ainsi, une augmentation de 3 % sur les retraites entre 20.000 et 43.000 DA. Et de 2 % sur les pensions supérieures à 43.000 DA. Ainsi, on peut dire que la meilleure augmentation est donc 1.500 DA, soit moins que le prix d’un kilogramme de viande rouge. Si l’UGTA ne dit plus rien sur le pouvoir d’achat tant des travailleurs que des retraités, les syndicats autonomes ne cessent de hausser le ton en demandant une « vraie » revalorisation salariale et aussi de la pension de retraité. La Confédération des syndicats autonomes s’est exprimée sur la retraite et la baisse du pouvoir d’achat et sa répercussion sur la situation sociale des Algériens à travers le nouveau coordinateur de la CSA, Boualem Amoura. Il indique que le gouvernement doit consentir à plus d’efforts pour régler la crise du pouvoir d’achat tout en soulignant que l’augmentation du point indiciaire de la Fonction publique n’est pas suffisante. Il insiste pour que les pouvoirs publics mettent en place de concrètes augmentations de salaires. Par ailleurs, la confédération s’est dite préoccupée par les hausses des prix. On parle des produits à large consommation. «Cela a engendré un important ébranlement du pouvoir d’achat. Celui-ci nécessite d’ailleurs l’intervention du gouvernement au plus vite », a-t-on mis en exergue. La cherté de la vie étouffe le citoyen qui ne sait plus où donner de la tête. Aujourd’hui, l’Etat devra venir en aide aux retraités dont la pension ne dépasse pas les 40 .000 DA. Il faut préserver leur dignité devant leur famille et la société, eux qui ont cotisé toute leur vie mais l’inflation du Dinar leur a joué un mauvais rôle. Aujourd’hui, il faut penser à un projet d’aide directe ou indirecte aux retraités, qui sont dans une mauvaise situation.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pétrole, risque d’une réduction de l’offre

Les prix du pétrole ont ...

Feux de forêts, l’alerte !

En Algérie, le risque d’incendies ...

L’UE s’attaque au gaz russe!

L’Union Européenne a instauré son ...

Le blé inquiète encore !

Au Royaume-Uni et en France, ...

Pétrole, la guerre des prévisions !

L’Agence internationale de l’énergie «AIE ...