Accueil » RÉGIONS » Les psychotropes gangrènent la jeunesse. Saisie de 500 comprimés de «Prégabaline»

Les psychotropes gangrènent la jeunesse. Saisie de 500 comprimés de «Prégabaline»

Agissant sur information, les éléments de la sûreté urbaine ont interpellé, en fin de semaine dernière, un jeune, âgé de 22 ans, en possession d’une quantité de 500 comprimés de psychotropes de marque Prégabaline qu’on appelle dans le milieu Saroukh. Il faut dire que dans la wilaya de Saida, il n’y a pas un jeune ne dépassant pas les 30 ans qui ne soit impliqué dans la vente de psychotropes. Un phénomène inquiétant. Ce fléau ne cesse de causer des graves conséquences aux jeunes qui en consomment. Certains jeunes, parfois témoins de transactions, en parlent timidement à leurs parents. Donc alerte! La drogue sous toutes ses formes est dans la rue, dans les établissements scolaires et même partout. Il y a quelques années, entendre parler de drogue, nous faisait penser aux grandes agglomérations; aujourd’hui, même nos petits villages ne sont pas épargnés. Les jeunes font face à l’interdit. Réduits à l’oisiveté, ils sont disposés de plus en plus à se lancer dans une activité marginale et illégale. La « dissocialisation » et la marginalisation mènent en effet à l’insolence, à la conspiration et finalement à la révolte ouverte et à la délinquance. Ne dit-on pas que L’oisiveté est mère de tous les vices.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Le directeur de l’hôpital «Ahmed Medeghri» suspendu

Le directeur de l’hôpital « Ahmed ...

Saïda. Un autre suicide à Batimet Kabouss

Encore une fois, la ville ...

Saïda. Le wali à Moulay Larbi et Sidi Ahmed

Première dans les annales de ...

Menacé par les prédateurs. Touche pas à mon «vieux Saïda»

La forêt récréative « Le Vieux ...

Saïda. Magie noire pour mieux conjurer le mauvais sort

A la demande de plusieurs ...