Accueil » Point de Vue » Les propositions des syndicats de l’Education

Les propositions des syndicats de l’Education

Les syndicats du secteur de l’Education nationale proposent un processus d’amélioration des rémunérations des enseignants suite aux décisions prises par Tebboune portant revalorisation des salaires des enseignants, estimant que cette dernière devrait « réparer les préjudices » et « cadrer » avec le pouvoir d’achat de l’enseignant. Ils estiment que c’est une bonne décision. Le SG du Syndicat national des travailleurs de l’éducation «SNTE» a lancé un appel. Kouider Nadjib Yahyaoui a réclamé une revalorisation de la valeur du point indiciaire à 80 DA au lieu de 45 DA. C’est toujours ce dont nous informe la même source médiatique, rapporte «Echorouk» repris par «Dzair Daily». Le même responsable a indiqué que l’augmentation des salaires devra s’étendre aux primes et indemnités mensuelles et non mensuelles. Le SG du Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement primaire «SNAPEP», Mohamed Hmidat a déclaré à l’APS, avoir favorablement accueilli ces décisions qualifiées de « judicieuses », en ce sens qu’elles «visent à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires, atténuer le taux d’inflation et assurer la stabilité sociale notamment au sein de ces secteurs sensibles et stratégiques». Même son de cloche au Conseil des lycées algériens. Le SG du CLA, Zoubir Rouina appelle à la «création d’un Observatoire national de protection du pouvoir d’achat, avec pour principale mission la régulation des prix ». Pour sa part, le Secrétaire national chargé de l’information au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation « CNAPESTE », Messaoud Boudiba, a indiqué à l’APS que le secteur « se trouve aujourd’hui face à une réalité socioprofessionnelle qui requiert une révision impérative des salaires», proposant, par là même, une révision des salaires de telle façon à «réparer les préjudices». Il recommande d’élaborer une étude scientifique de la politique des salaires qui soit fondée sur des critères à même de maintenir le pouvoir d’achat de l’enseignant et du fonctionnaire, mais également mettre en place des mécanismes. Des mécanismes qui préservent la dignité du citoyen et renforcent la confiance au sein du front interne. Un dossier sensible qu’il faudra prendre en charge en multipliant les concertations avec les parties concernées.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ukraine-Afrique, opération séduction!

Le continent africain est confronté ...

Feux de forêt, l’autre hantise!

Cette année, 28.000 hectares d’aires ...

Le pétrole au-devant de la scène

Les prix du pétrole brut ...

Plafonner les prix des viandes …

La cherté de la vie ...

L’obésité, l’autre danger!

Depuis la première alerte lancée ...