Accueil » ORAN » Les professionnels du transport par taxi demandent l’ouverture des lignes inter wilayas. Les clandestins pratiquent des «tarifs inimaginables» 

Les professionnels du transport par taxi demandent l’ouverture des lignes inter wilayas. Les clandestins pratiquent des «tarifs inimaginables» 

Les professionnels du transport par taxi particulièrement les chauffeurs de taxi assurant les navettes inter wilayas réclament depuis un certain tems la levé des restrictions imposées à leur dessertes à la faveur du déconfinement flexible et progressif.
Aprés les agences de voyages et de tourisme et les compagnies aériennes nationales pour la demande d’ouverture des frontières afin de faire revenir au grand galop hommes d’affaires ,importateurs , touristes ainsi que les émigrés bloqués dans les pays étrangers à la suite de l’entrée en vigueur du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation de la pandémie du Coronavirus voilà que les professionnels des taxis montent au créneau à leur tour pour exiger des améliorations dans les prestations de transport inter wilayas à travers une ouverture «réfléchie» et «rationalisable» des navettes pour l’amélioration de ce mode de transport trés usité par les clients en cette période de rentrée sociale . Dans une déclaration, de sources syndicales ont appelé récemment à la levée des limitations des places de transport pat taxis a fin de ne pas favoriser le transport clandestin qui pratique selon elles depuis Mars des tarifs de dessertes inimaginables». «Depuis quelques mois , le tarif de desserte entre Oran et Masacara s’évalue à 660 dinars la place au lieu de 300 da en temps normal tel que pratiqué avant le début de la pandémie Coronavirus , on ne peut plus dépenser à chaque fois une telle somme d’argent sachant qu’il existe beaucoup de travailleurs qui font la «vient et viens» tous les jours entre les agences des taxis des wilayas en question» confie un employé agent de sécurité résidant dans le quartier de Hamri et travaillant à Mascara.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...

Main d’œuvre de la formation professionnelle dans le secteur industriel et les entreprises. Taux d’intégration: plus de 60%

Le secteur de la formation ...