Accueil » ORAN » Les prix des œufs toujours en hausse. La filière risque sa pérennité

Les prix des œufs toujours en hausse. La filière risque sa pérennité

Les œufs sont devenus un produit de confort, alors que l’augmentation des prix, le moins qu’on puisse dire illogique, constatée, il y a quelques semaines, ne sert ni la population ni les producteurs et les revendeurs. Au niveau de la distribution des œufs, les marges bénéficiaires maximales ne sont pas connues pour les services de la DCP, alors qu’aucune réglementation n’a été fixée par l’Etat pour la vente en gros et la vente en détail. Quant au prix de vente au public, il est de l’ordre de 20 jusqu’à 25 dinars l’unité, ce qui est considéré exorbitant pour les familles aux faibles revenus. Quant aux mesures entreprises par les responsables locaux, les résultats tardent à se faire valoir sur le terrain tant que les ménages ne peuvent désormais plus se permettre plus de cinq œufs par jour. Les perturbations d’approvisionnement du marché en œufs destinés à la consommation, enregistrées récemment, en dit long sur la désorganisation que connaît ce secteur qui demeure sans stratégie tant que les statistiques ne sont pas fiables et parfois inexistantes. D’ailleurs, il faut souligner que des producteurs opèrent dans le noir et dictent leur loi sur un marché qui n’a pas réussi une semaine de stabilité des prix. De son côté, les responsables et les associations appellent les producteurs des œufs à lever le niveau de leurs productions, et ce, afin d’approvisionner le marché conformément aux besoins, et d’accélérer la constitution d’un stock régulateur pour se préparer au mois de Ramadhan 2023. Ceci dit, le problème s’étend à plusieurs acteurs dont les vendeurs d’aliments de poulet qui eux aussi sont pointés du doigts. Il s’agit, également, d’appeler les intervenants dans les circuits de distribution des œufs à faire preuve de plus de raison afin d’éviter la spéculation. De même, tous les intervenants dans les circuits de production et de distribution des œufs, sont appelés à contribuer à la régularité de l’approvisionnement du marché en œufs, et à respecter les marges, et ce, afin de préserver la pérennité de la filière de production et de distribution des œufs. Pour leur part, les responsables doivent se pencher sur l’objectif d’assurer une maîtrise des coûts de production, et de prendre en compte le pouvoir d’achat du consommateur.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Il emboite le pas au poisson frais. Le surgelé également hors de portée!

Le poisson ne se pose ...

Enième coupure d’eau au Pôle urbain Ahmed Zabana. Les colporteurs ambulants jubilent

L’eau ne coule plus dans ...

Distribué en peu de quantité à l’AADL « Ahmed Zabana » La crise du lait en sachet coïncide toujours avec le Ramadhan

Avec l’arrivée de chaque Ramadhan, ...

Premier jour du Ramadhan à l’AADL Ahmed Zabana. Les commerçants en profitent, les citoyens en déclin

Alors que la population oranaise ...

Hausse des prix des fruits et légumes à cause des fortes pluies. La banane est importée, pourquoi est-elle impactée?

Ces derniers jours, des averses ...