Accueil » ORAN » Les prix des fournitures scolaires seront-ils accessibles ?Les parents face aux exigences des élèves

Les prix des fournitures scolaires seront-ils accessibles ?Les parents face aux exigences des élèves

Alors qu’elles étaient «très chères» ces fournitures scolaires de l’année scolaire 2019-2020, quel en sera, cette fois, le prix «fort» à payer par les parents pour l’année 2020-2021? Si cette année, la rentrée «retardée» de plus d’un mois pour cause de Covid aurait permis aux ménages de «souffler» après les dépenses de l’Aïd Al Adha du 31 Août dernier, les «vieux réflexes» risquent de refaire leur baptême à cause de la peur des ménages d’une «mainmise» par le secteur informel sur les manuels.

Selon les usages, le manuel scolaire devrait parvenir aux élèves avant le début de la prochaine rentrée le 21 octobre. Le ministère de l’éducation nationale a rassuré les parents quant au respect par les établissements scolaires de cette mesure. Si les achats “tardifs” de la rentrée précédente étaient relégués au second ordre à cause d’une année scolaire “interrompue” par la pandémie du Coronavirus, il n’en reste pas moins que ce sont, dès à présent, et depuis l’annonce du début de la prochaine rentrée, les prémices d’un “retour” sur scène de ces “vautours des manuels” et autres maillons informels qui vont tenter de tirer leur épingle du jeu en suçant le portemonnaie des pauvres. La question de disponibilité des manuels et livres a toujours hanté les ménages malgré les assurances des pouvoirs publics. Depuis l’annonce du début de l’année scolaire pour le cycle primaire fixée le 21 octobre et pour les cycles moyen et secondaire le 4 novembre, c’est la course contre la montre chez les parents. D’abord parce que la question liée à la disponibilité et aux prix des manuels et livres a toujours “surclassé” les autres priorités des ménages en pareille conjoncture.
Dernièrement, certaines sources du secteur des affaires sociales qui prend en charge les franges sociales démunies et les “cas sociaux”, ont certifié “n’avoir pas encore reçu de manuels pour cause de défection de budget”. Par ailleurs, l’Office national des publications scolaires aurait pris les devants, à en croire certaines, en annonçant les nouveaux prix des manuels et livres scolaires du primaire pour la rentrée scolaire 2020-2021, une manière de mettre en garde les parents quant à d’éventuels écarts dans les prix et, par là même, rassurer ces derniers. Depuis quelques jours, les manuels scolaires ont tendance à se frayer progressivement leur bonhomme de chemin vers les étals du marché informel notamment à Mdina Jdida et dans quelques librairies mais cédés toutefois à “des prix variables”. Les élèves issus de familles nécessiteuses ou sans revenu, seront à l’évidence les premiers à vouloir acquérir les fameux manuels au niveau des établissements scolaires dont les livres. “Durant l’année écoulée 2020, je me suis vue obligée de m’en procurer au niveau d’une librairie à cause du quota réduit attribué à mon établissement du secondaire à hai Yasmine” a confié une lycéenne admise en 2ème année secondaire.
Cette année, c’est la même crainte qui revient dans les esprits des parents qui redoutent des quotas “limités” en livres au niveau des établissements, ce qui ne va pas sans contraindre un certain nombre d’entre eux à se rabattre, impuissants, sur les librairies. Pour rappel, durant l’année scolaire 2019-2020, les prix des manuels scolaires étaient restés “inchangés” grâce aux subventions de l’Etat malgré la hausse des prix du papier et de l’impression.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :