Accueil » ACTUALITE » Les mesures sanitaires sont négligées et non respectées. Attention à la troisième vague !

Les mesures sanitaires sont négligées et non respectées. Attention à la troisième vague !

Les experts l’ont pourtant prédite. Il est possible que l’Algérie fasse face, dès 2021, à une troisième vague du Covid–19. Il y a surtout la crainte par rapport aux nouveaux variants du Coronavirus. Effectivement et à ce propos, si le virus rentre à nouveau au pays, il pourrait s’agir d’un nouveau variant notamment le virus qui sévit en Europe. Le professeur Djamel Eddine Nibouche, chef de service de cardiologie du CHU Nafissa Hamoud à Alger, affirmait auparavant qu’il y avait des cas importants de complications cardiaques graves dues au Covid-19. La sonnette d’alarme est-elle tirée? Ces vaccins ont-ils réellement des effets indésirables graves? Et quels moyens efficaces pour se prémunir contre le risque d’être affecté par le nouveau variant du Covid-19? L’Algérie, à l’instar des autres pays du monde affectés par la pandémie, n’a pas encore décidé d’ouvrir ses frontières. Pour éviter qu’un tel scénario ne survienne (ndr qui n’est autre qu’une propagation du variant européen du Covid-19), le pays a reconduit les mesures sanitaires préventives anti-Covid, tout en accordant la priorité à la vaccination. Trois types de vaccin ont été retenus. La vaccination a été entamée le 30 janvier à partir de Blida. Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière affirmait auparavant que l’objectif était de vacciner 70 % de la population. Force est de constater qu’aujourd’hui les citoyens parlent avec insistance de “crise” de vaccins anti-Covid au niveau de plusieurs polycliniques pour ce qui est notamment des personnes “non malades” qui voudraient s’inscrire à la vaccination. La sempiternelle question cependant que se posent ces derniers, est de savoir si réellement le vaccin anti-Covid a des effets indésirables importants ou graves? La réponse immédiate telle que préconisée par des spécialistes, est que “tous les vaccins contre la Covid ont des effets indésirables négligeables. Les vaccins contre le nouveau coronavirus (Covid-19), quel que soit le laboratoire d’origine, ont les « mêmes effets secondaires » qui sont « négligeables », a rassuré dimanche à Alger, le professeur Ryad Mahiaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, affirmant que « la balance penche plus vers l’efficacité (de ces vaccins) que vers le risque ». « Les vaccins ont les mêmes effets secondaires. Le risque est le même pour tous les vaccins mais il est négligeable. Il ne faut pas polémiquer sur cette question. Le vaccin anti-Covid est une prouesse biologique dans le monde. Il a été étudié et eu son aval. Tous les médicaments ont des risques, mais la balance penche plus vers l’efficacité que vers le risque. Si on a autorisé l’usage d’un vaccin, ce n’est pas de la rigolade », a déclaré le Pr Mahiaoui à la chaîne 3 de la Radio nationale. Rappelant que le nombre des doses de vaccins réceptionnés par l’Algérie jusque-là s’approchait des 800.000 doses dont quelque 300.000 doses d’AstraZeneca, l’orateur a affirmé que « 60% des personnes inscrites sur la plate-forme, mise par le ministère de la Santé à la disposition de la population, ont été vaccinées et qu’aucun effet secondaire grave n’a été signalé pour les trois vaccins par l’Agence de pharmacovigilance ». Il a, toutefois, indiqué que des « effets secondaires mineurs » ont été signalés, notamment des « douleurs au point d’injection et asthénie légère », en soulignant l’importance d’accélérer la cadence de la vaccination qui, a-t-il fait remarquer, « dépend du rythme de la réception des doses des vaccins ». A ce propos, il a indiqué que « le rythme de la vaccination est en rapport direct avec la réception des doses » et que « tous les intervenants dans la campagne de vaccination œuvrent pour accélérer la cadence de la vaccination qui y va de l’acquisition du vaccin ». Interrogé sur la situation pandémique en Algérie, l’invité de la Radio a évoqué un « frémissement d’augmentation des cas de Covid », tout en déplorant un « relâchement » de la population envers les mesures sanitaires dont le port du masque et le respect de la distanciation physique qui peuvent « déboucher sur une situation inquiétante », a-t-il averti. « Chacun est responsable dans son secteur. Les autorités locales doivent veiller à l’application stricte de la loi. Il faudra relancer la sensibilisation sur l’importance du respect des mesures barrières. Les personnes qui ne respectent pas la loi, il faut qu’elles sachent qu’elles mettent en danger la vie des autres. Les citoyens doivent savoir que la pandémie est encore là et qu’elle tue toujours », a-t-il insisté, sans écarter le risque de l’apparition d’une troisième vague « plus meurtrière » si ces mesures sanitaires étaient négligées et non respectées d’une manière stricte et rigoureuse.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un mois pour l’obtention de l’autorisation d’importation. La course contre la montre des concessionnaires

Est-ce le bout du tunnel? ...

Enseignement supérieur 38. universités algériennes dans le top 500

Quel nouveau rôle pour l’université ...

Efforts considérables et intenses des services de police en ce début 2023. Efficacité, professionnalisme et performances

Les actes liés à la ...

Pour lutter contre le phénomène du monoxyde de carbone. Sonelgaz va installer 22 millions de détecteurs

Il est impératif de savoir ...

Retour en force des T- Shirts et maillots de l’EN sur la place publique. Vente en ligne, en gros et en détail

Oran qui a, depuis la ...