Accueil » ORAN » Les marchés peinent à retrouver leur dynamique. Après l’Aïd, les prix des fruits et légumes stagnent

Les marchés peinent à retrouver leur dynamique. Après l’Aïd, les prix des fruits et légumes stagnent

Après les premiers jours de l’Aïd, caractérisé par le manque flagrant et constaté des vendeurs des fruits et légumes, les marchés de la ville tardent à retrouver leur verve. Sur les marchés de gros, les fruits et légumes se maintiennent à un rythme très bas, affirme un vendeur qui n’a pas trouvé tout ce qu’il cherchait et du surcroît avec des prix un peu élevés. Une aubaine pour certains vendeurs qui profitent de l’occasion pour se faire plus de gain en affichant des ardoises plus salées. Après un léger rebond au lendemain de l’Aïd, les prix des fruits et légumes stagnent en ce mois de juillet, atteignant des niveaux inconnus depuis une décennie. La hausse est générale, aussi bien pour les fruits de saison que ceux provenant des stocks. De leur côté, les produits exotiques affichent un niveau élevé, mais leur incidence reste limitée. Les produits phare de l’été ont atteint un niveau qui menace de ruiner les fellahs. La pomme de terre fraîche, cultivée dans les Hauts Plateaux, arrivée à maturation, est cédée entre 70 et 80DA. Selon un commerçant, «les chambres froides sont pleines, les stocks abondants, la production de mai-juin a été prospère et a été en grande partie stockée», rappelle ce commerçant pour expliquer que les prix ne reposent sur aucune formule logique. Cela se passe au moment où certains produits vedettes de l’été ne trouvent plus preneur. Les pastèques et les melons, fruits de l’été, sont toujours chers.
La tomate, par contre, cède du terrain et se vend à des prix abordables ne dépassant pas les 60 DA et se maintient le plus souvent autour de ce prix. Ceci dit, il faut attendre quelques jours pour espérer que les marchés retrouvent leur dynamique pour statuer sur les prix.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Carrefour de Mostaganem

Clôture de l’année universitaire. Un ...

Législatives 2024 en France. «Pas de majorité absolue pour le RN»

On a le vent de ...

Le Carrefour de Mostaganem

Plages et baignade. Les estivants ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli Crise ...

Lettre de Tiaret

Par Khaled El Guezouli Crise ...