Accueil » CHRONIQUE » Les déchets, l’autre investissement!

Les déchets, l’autre investissement!

La ministre de l’Environnement a également fait état de 14.000 entreprises activant dans le domaine de la valorisation des déchets, indiquant que l’investissement dans ce domaine requiert « une plus grande impulsion ». L’Algérie ne profite pas de ses déchets et l’investissement dans ce domaine reste trop faible. Au contraire, les ordures ménagères comme les déchets sont un fardeau pour l’Etat. En 2017, la récupération et le recyclage des déchets constitueraient un créneau d’investissement économique porteur en Algérie, avait affirmé, Karim Ouamane, le directeur de l’Agence nationale des déchets, qui a estimé que le marché national des déchets s’élevait à 17 Millions d’Euros. Selon ce dernier, l’Algérie produit annuellement 20 millions de tonnes de déchets, toutes catégories confondues, dont 12 millions de tonnes de déchets ménagers et dont 35% sont produits dans 4% du territoire national. De plus, la valorisation des déchets (récupération et recyclage) étant à peine naissante en Algérie ne fait que rajouter à l’attractivité de ce créneau. La valorisation des déchets s’appelle également revalorisation. Elle désigne l’ensemble des opérations effectuées sur un objet inutile afin de le rendre à nouveau utile. La valorisation permet de réaliser à savoir un nouveau matériau et un nouveau produit de qualité égale ou supérieure. La filière du recyclage et de la valorisation des déchets regroupe les activités liées à la collecte, au traitement et à la valorisation des déchets. Cette filière est l’un des principaux piliers de l’économie circulaire : passer d’un modèle linéaire (extraire, fabriquer, jeter) au profit d’un modèle plus sobre et plus efficace dans l’utilisation des ressources. A cet effet, l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat œuvre, en collaboration avec ses partenaires dans le domaine de l’environnement, à la mise en place d’un plan d’action commun pour le développement des micro-projets en matière de gestion, de traitement, de recyclage et d’exploitation des déchets, a indiqué dimanche un communiqué de l’ANADE. Ce projet commun sera encadré par les deux instances qui prendront en considération l’ensemble des axes, à savoir la sensibilisation des jeunes et étudiants, le renforcement des capacités de formation en la matière, l’accompagnement dans ce domaine et la mobilisation des financements pour la création des micro-entreprises selon une approche purement économique, a conclu le communiqué. La ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, a appelé, dimanche à Alger, à recourir aux technologies modernes dans le domaine de valorisation et du recyclage des déchets, mettant en avant la disposition de son secteur à accompagner la création des entreprises activant dans ce domaine. Or, ce secteur n’arrive pas à « s’envoler ». L’an dernier, Dans son dernier rapport 2020 sur la gestion des déchets repris par l’agence officielle APS, l’AND a d’abord relevé que le nombre d’employés activant dans la valorisation des déchets ménagers et assimilés (DMA) est inférieur à 5000 à travers tout le pays, un chiffre qui serait cependant beaucoup plus important en comptabilisant les activités informelles dans ce domaine. Toujours en 2021, En perspective de l’organisation de la 5e édition du Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets en Algérie, la Chambre de commerce et d’industrie disposait d’un fonds de 40 milliards de dinars destiné à 4 000 entreprises ciblées actuellement, prévoyant la création de 100 000 postes d’emploi sur le long terme. Un bilan est plus que nécessaire afin de mieux axer les efforts.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Monde s’oppose aux Sionistes…

Le G7 s’est opposé à ...

Le Monde ne doit pas oublier le Soudan!

Ce lundi, le Secrétaire général ...

La surabondance du blé fait le bonheur de l’Algérie

Les exportations de blé de ...

Migration et asile, l’UE durcit les lois!

L’UE fait face à une ...

2024, la bonne année du pétrole !

Malgré l’attaque de l’Iran contre ...