Accueil » ÉCONOMIE » Les chômeurs primo demandeurs d’emploi. Inscription à l’ANEM, condition sine qua non

Les chômeurs primo demandeurs d’emploi. Inscription à l’ANEM, condition sine qua non

C’est la ruée vers les agences nationales d’Emploi à Alger, pour s’enquérir de visu sur les modalités ouvrant droits aux postulants de bénéficier de la prime de l’allocation chômage. Les jeunes postulants pour l’allocation-chômage, un dispositif nouvellement institué, sont des nouveaux demandeurs qui ne sont inscrits dans aucune plateforme parmi les catégories DAIP et DAIS. A cet effet, l’allocation-chômage prendra effet début mars et le montant est de 13.000 DA. Selon les derniers propos du ministre du secteur, pour contacter les chômeurs inscrits au niveau de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), dans le cadre de l’octroi de l’allocation-chômage qui sera versée à partir du mois de mars prochain, une nouvelle plate-forme est mise en place pour cette éventualité. Sur un autre volet, les dispositifs de pré-emploi temporaires, relevant du secteur du travail et de celui de la Solidarité Nationale, seront unifiés avec des contrats à durée indéterminée, c’est-à-dire un CDI. Ceci s’effectuera à la faveur de l’instauration de l’allocation chômage qui connaît un engouement sans précédent au niveau de la capitale algéroise, en ce début du mois de mars, soit aujourd’hui mardi, qui coïncide avec l’entrée en vigueur de cette allocation. Les bénéficiaires sont les chômeurs primo-demandeurs d’emploi. Ceux-ci doivent, illico presto, remplir plusieurs conditions, à savoir être titulaire de la nationalité algérienne, résidant en Algérie et âgé entre 19 et 40 ans, être inscrit comme chômeur primo-demandeur d’emploi auprès des services de l’ANEM depuis au moins 06 mois, ne pas disposer d’un revenu, quelle que soit sa nature, justifier sa situation vis-à-vis du service national et ne pas être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle. Voila en somme les critères pour bénéficier de cette allocation chômage. Or, il y a lieu de préciser que ce futur bénéficiaire ne doit pas, également, avoir déjà bénéficié des dispositifs publics de soutien à la création et à l’extension d’activités, d’aide à l’insertion professionnelle et d’aide sociale ou inscrit à la CNAS ou à la CASNOS. Il s’agit de la fusion de deux dispositifs qui sont opérationnels et fonctionnels, à savoir le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et le dispositif d’activités d’insertion sociale (DAIS) qui vont être unifiés pour être remplacés ou reconvertis graduellement par un dispositif consistant en la mise en place de contrats à durée indéterminée, inscrits au niveau de la Fonction publique et ce, à la faveur de l’instauration de l’allocation-chômage ». En définitive, il y a lieu de préciser qu’il y a actuellement deux dispositifs qui sont opérationnels et fonctionnels, à savoir le dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP) et le dispositif d’activités d’insertion sociale (DAIS) qui vont être unifiés pour être remplacés ou reconvertis graduellement par un dispositif consistant en la mise en place de contrats à durée indéterminée, inscrits au niveau de la Fonction publique et ce, à la faveur de l’instauration de l’allocation-chômage, selon la dernière intervention de Youcef Chirfa, ministre du Travail et de la Sécurité sociale sur les ondes de la radio.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Présidentielle du 7 septembre. 26 postulants ont retiré les formulaires de souscription

Les postulants à la course ...

Présidentielles anticipées. Bengrina sur les traces du FLN?

L’ex membre du CNT, l’ex ...

Élections présidentielles de septembre 2024. Dernière ligne droite pour les 14 postulants

La date du 27 juin ...

Madar Holding honore l’acteur Algérien Sid Ahmed Agoumi

Le premier trophée « Afaneen El ...

Elections présidentielles anticipées de septembre 2024. Le compte à rebours…

A quelques mois de la ...