Accueil » ORAN » Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

La Journée nationale du chahid est célébrée le 18 février de chaque année en mémoire aux martyrs de la révolution algérienne (1954-1962). Une date charnière de l’histoire du pays qui ne passe pas inaperçue aux autorités locales de la wilaya d’Oran pour marquer l’événement à travers une série de programmes de visites, d’inauguration, de pose de première pierre de projets et de distribution de logements aux bénéficiaires. Comme chaque année et en pareille circonstance, le programme de logement aux démunis constitue la pierre angulaire de toute activité officielle, une manière de démontrer que l’Etat est toujours au chevet de ceux qui en ont énormément besoin. Le 18 février 2024, les autorités locales ont mis au point un programme riche. Il y’aura la distribution de près de plusieurs centaines de logements destinés aux familles de Ras Al Ain, annoncée depuis déjà deux mois par l’OPGI en complément aux dernières opérations de relogement dans le cadre du programme d’éradication de l’habitat précaire. Toutefois, l’autre programme qui a 90% de chances d’être réalisé, selon les élus concernés de l’APW, porte sur la remise de clés ce dimanche aux 100 familles dans le cadre du programme LPA de Misserghine en plus d’opérations de distribution de 500 unités de logements sociaux à Béthioua et d’un autre quota de même nombre à Gdyel, selon toujours des sources de l’APW… Selon certaines informations, des doutes persistaient jusqu’à jeudi sur le lancement ou pas de la seconde étape de relogement des recalés de Ras el Ain, dans le cadre du programme reliquat dont l’objectif est d’en finir avec le vieux bâti dans cette partie ouest d’Oran, et ce, en raison des contestations persistantes de certains dépositaires de recours à propos notamment du lieu où ils seraient relogés si jamais leur recours sont acceptés. Selon toute vraisemblance, ces derniers seraient au nombre d’une centaine. En octobre 2023, rappelons-le, pas moins de 1350 familles avaient été relogées dans des logements décents à Oued Tlélat. C’est dire, selon nos sources, que le doute entoure la question entre la probabilité d’un report de cet énième relogement à Ras Al Ain et le maintien de son lancement effectif conformément au calendrier préétabli d’avance.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

agression sioniste contre Ghaza depuis le 07 octobre dernier. 10.000 femmes martyres déjà

Il semble que le sort ...

Le commerce pendant les fêtes religieuses à Oran. «On se croirait en temps de la grève des 08 jours»

Oran une ville morte pendant ...

Nouveau classement des compagnies aériennes africaines. Air Algérie déloge la RAM

Air Algérie est sur le ...

Modalités d’octroi de l’allocation chômage. Le démenti de la Présidence

La Présidence algérienne dément les ...

Les États-Unis envoient des renforts au Moyen-Orient face aux menaces de l’Iran. Crainte d’une grave escalade

L’Iran menace de «punir» Israël ...