Accueil » ORAN » Les autorités locales mènent un combat contre les points noirs. 1.400 bacs à poubelle seront installés

Les autorités locales mènent un combat contre les points noirs. 1.400 bacs à poubelle seront installés

En vue d’organiser des Jeux méditerranéens dans les meilleures conditions, les autorités locales se démènent pour accélérer les préparatifs. A cet effet, il ne suffit pas que les infrastructures soient prêtes pour le jour « j », mais il demeure qu’il faut véhiculer une image radieuse d’El Bahia. A cet effet, les responsables locaux, à leur tête le directeur du service d’hygiène, rassurent quant à la bonne marche des préparatifs. En effet, le secteur du nettoyage aura une part importante des centres d’intérêt des responsables de l’organisation des jeux. Ainsi, toute une opération de remise à neuf des bacs à poubelle sera prochainement opérée, afin de mettre un terme aux points recensés un peu partout dans la ville. A vrai dire, le ramassage des ordures ménagères se fait très rarement, ces derniers temps, à travers les différents villages et quartiers de la wilaya. Les bacs à ordures et les poubelles, distribués par les services de l’APC pour assurer une bonne organisation et une meilleure collecte des déchets, restent, parfois, pleins durant plusieurs jours, a-t-on constaté. Les citoyens ne cessent de se plaindre de cette situation agaçante, notamment en cette période de grandes chaleurs. «Nous avons remarqué, depuis quelques semaines, que les camions assurant la collecte des ordures ne passent que rarement. Autrefois, l’APC assurait le ramassage des déchets ménagers quotidiennement, sauf les week-ends», a déploré un citoyen. Cette défaillance est perceptible, notamment, au niveau des quartiers populeux où plusieurs foyers partagent les mêmes bacs à ordures. Du coup, 1.400 nouveaux bacs à poubelle seront installés dans plusieurs points de la ville et de la wilaya. En fait, les amoncellements de déchets, qui s’accumulent au fil des jours, favorisent, craint-on, la prolifération de reptiles et de rongeurs près des maisons. «Nous sommes en période de grandes chaleurs où la collecte des ordures doit se faire chaque jour. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Si la situation persiste, il faut s’attendre à ce que les reptiles, les rongeurs et les moustiques envahissent nos quartiers», s’est-on plaint à Maraval. Enfin, il n’est pas utile de rappeler que cette initiative n’est pas suffisante, étant donné que le ramassage des ordures se fait d’une manière aléatoire et désorganisée.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Alors que la zone industrielle est à quelques encablures. Statu quo dans les communes de l’Est

Alors qu’ils se trouvent à ...

Le prix des fruits et des légumes en baisse. La pomme de terre recule, la tomate gagne des dinars

Le prix des fruits et ...

Constructions illicites. Le wali reprend l’emblème de la lutte

Une lutte sans merci est ...

Elle est toujours cédée à plus de 100 DA. Une baisse du prix de la pomme de terre est-elle possible?

Avant hier, au marché d’El ...

Les déchets ménagers ne sont pas forcément ramassés. Maraval croule sous les ordures

L’insalubrité caractérise le quartier de ...