Accueil » SPORT » L’entraineur français du MCO se plaint déjà. Ça sent le brûlé entre Casoni et Mehiaoui

L’entraineur français du MCO se plaint déjà. Ça sent le brûlé entre Casoni et Mehiaoui

Par Seïf-Eddine R

A peine débarqué à Oran, Bernard Casoni s’y sent déjà pas très à l’aise. Recruté à hauteur de pas moins de 17.000 euros mensuels pour prendre en charge l’équipe professionnelle en tant qu’entraineur en chef, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille s’est retrouvé confronté à une vérité de terrain qu’il ne soupçonnait apparemment pas.
A en croire une source autorisée, Bernard Casoni aurait, en effet, déjà exprimé son mal être à Oran, laissant même croire à un possible départ avant même que la saison ne commence. Une information à prendre, toutefois, avec des pincettes vu qu’aucune réaction ou déclaration officielle n’a accompagné ces ouïes-dires qui circulent avec insistance dans les couloirs de Peugeot-Courbet, lieu de travail et de réunion du président Tayeb Mehiaoui avec ses proches collaborateurs. D’après ces fuites, le technicien corse n’a pas trop apprécié que la direction mouloudéenne engage des éléments qui n’ont que très peu joué ces deux dernières saisons. Bernard Casoni aurait même émis des doutes sur l’état physique de deux recrues phares du mercato estival oranais, à savoir els défenseurs centraux Hichem Belkaroui et Mohamed Naâmani. L’ex-entraineur du MCA n’aurait, également, pas trop apprécié le recrutement de deux autres milieux de terrain et aurait même demandé au président Tayeb Mehiaoui de dégraisser l’effectif en résiliant au moins cinq contrats déjà signés cet été. Une demande à laquelle le PCA de la SSPA-MCO n’a pas voulu accéder, jugeant à son tour que son recrutement a été bien réfléchi. Le fait que Casoni n’adouberait pas spécialement l’engagement de Belkaroui et Naâmani confirme, par ailleurs, l’information selon laquelle il faisait du recrutement de Mebarakou, son ex-poulain au MCA, une priorité. Un vœu qui ne réalisera, cependant, pas au MCO puisqu’avec Mesmoudi, Benali, Belkaroui et Naâmani, les Rouge et Blanc d’El-Hamri sont déjà bien nantis dans ce compartiment. A moins que Boualem Mesmoudi ne soit cédé à un club étranger. Dans ce cas précis, rien ne serait à écarter. L’autre point qui aurait énervé Casoni est le fait que le matériel pédagogique et les équipements sportifs ne soient pas encore prêts, ce qui aura pour conséquence immédiate de retarder la reprise des entrainements et de chambouler son programme. La direction oranaise a, cela dit, entamé les démarches nécessaires pour que tout soit prêt le plus tôt possible.

 

À propos Seif.Eddine.R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Organisation catastrophique au stade Ahmed Zabana. Le MCO domine l’USMA et se rassure

Le Mouloudia d’Oran a fêté, ...

Guerre ouverte entre le président de la FAF et son BF. EN A’: Clean sheet et stérilité offensive

Contrairement à l’issue victorieuse du ...

Algérie A’ – Togo (Ce soir, au stade Mustapha Tchaker). Pour asseoir le socle et tester les variantes

Victorieuse du premier acte, jeudi ...

Une seconde manche prévue dimanche soir. L’EN domine le Togo sous les yeux d’Amara

Dans un stade Mustapha-Tchaker qui ...

Algérie-Cameroun: La FIFA rendra son verdict le 21 avril. Belmadi prolongera son contrat !

Bien qu’un éventuel repêchage en ...

%d blogueurs aiment cette page :