Accueil » SPORT » L’EN perd en amical (2-0) en Suède. Belmadi: «Les erreurs se payent cash à ce niveau»

L’EN perd en amical (2-0) en Suède. Belmadi: «Les erreurs se payent cash à ce niveau»

Battue à la régulière par une Suède tout en maitrise et en sang froid, la sélection nationale a perdu beaucoup plus qu’un simple match amical, samedi soir à Malmö. Les Suédois ont ouvert le score peu avant la mi-temps sur un penalty transformé par Forsberg (45’+3) suite à une faute flagrante d’Ahmed Touba, avant de corser l’addition en seconde période par Claesson (48’) suite à une nouvelle bévue du même Touba conjuguée à une mauvaise lecture du jeu de Aïssa Mandi. Déçu par la tournure des évènements, le sélectionneur national Djamel Belmadi a regretté lors de la traditionnelle conférence de presse d’après-match ces erreurs. «On a affronté une équipe européenne de qualités. Des erreurs à ce niveau là ça se paient cash. L’expulsion de Bensebaini était le tournant du match. Un joueur de moins face à une très bonne équipe comme la Suède devient compliqué. Cela chamboule toute la planification et le plan du coach. C’est aussi très compliqué de faire des fautes individuelles et techniques à ce niveau» indiquait le sélectionneur national. Et d’ajouter: «Je regrette de ne pas pouvoir jouer ce match, qu’on l’avait pourtant bien préparé, avec toutes nos forces. On Avait vraiment envie de rivaliser avec ce genre d’adversaires. C’est vraiment d’amer de perdre d’une telle manière. Contre une équipe de qualité, les directives étaient de réduire les erreurs, ça se paye cash à ce niveau-là. Ils sont capables d’être cliniques. La Suède, c’est deux lignes de quatre éléments, il y a peu d’espaces et au fil du match des intervalles se créent». Djamel Belmadi a, par ailleurs, de nouveau évoqué les renforts qualitatifs attendus en mars. «Aït-Nouri est un latéral très offensif qui vous apporte des situations, tout comme Atal. Son profil est vraiment très intéressant. Il fait partie des éléments en nette progression capable de se projeter rapidement, rentrer à l’intérieur, prendre l’extérieur et centrer. Vous citez Houssem Aouar, ce joueur a cette capacité de jouer entre les lignes et ça, on ne le retrouve pas chez tout le monde» précisera le conférencier, avant d’exprimer sa déception quant à l’incivisme de certains supporters. «Je suis très déçu par les envahissements de terrain. Ce ne sont pas des choses que l’on doit voir, nous sommes désolés d’y assister. Les supporters doivent regarder et ne pas envahir le terrain» assènera-t-il. De son côté, Janne Andersson a répondu, très subtilement à son adversaire du soir.» «L’Algérie ne dominait pas avant l’expulsion. Ils ont joué comme nous le voulions : pas derrière nous, devant nous et latéralement» clamera le sélectionneur suédois.

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

1ère équipe africaine à battre le Brésil en Coupe du Monde. Cameroun, le poids de l’histoire

Bien qu’éliminés dès le premier ...

Le BF s’est réuni pour traiter les dossiers d’actualité. La FAF officialise Biskri et Adidas

Réunis en session ordinaire sous ...

Tous ses représentants éligibles aux 8èmes de finale de la Coupe du Monde. L’Afrique a son destin en main!

La Tunisie, demain à 16h ...

Il suit avec intérêt les prestations du Maroc, de l’Arabie Saoudite, de l’Iran et du Cameroun. Qatar-2022: la déprimante frustration du public algérien

La belle victoire du Maroc ...

De nouveau séduisante mais battue par la Pologne (2-0). L’Arabie Saoudite redescend sur terre

Sur un nuage depuis son ...