Accueil » CHRONIQUE » L’empire Tahkout La saisie du siècle

L’empire Tahkout La saisie du siècle

Tahkout, l’affairiste d’Ouyahia et le sinistre système d’antan, considéré «par les intimes» comme un homme d’affaires hors pair et un investisseur de ressort inégalé au service de l’économie nationale. Il n’y a pas un citoyen qui ne serait pas resté bouche bée devant la quantité inestimable de biens illicites, selon la version officielle, qui ont fait l’objet d’une énorme saisie, sans précédent, par la justice algérienne. Donc, l’enquête avait pris un temps relativement long, pour faire toute la lumière sur la fortune personnelle d’une des figures de proue dans l’ancien régime déchu à jamais. Voilà pourquoi quelques « investisseurs» se coupaient en quatre, afin de rendre le rêve d’un 5ème mandat, une réalité vécue. Et, l’on était à un jet de pierre de cette catastrophe, si ce n’était le peuple algérien qui s’était manifesté fortement et pacifiquement, par le truchement d’un Hirak qui est resté exemplaire dans les annales de l’Histoire, contre ce complot qui se tramait dans des endroits obscurs contre l’Algérie et son peuple. Mais, faudrait-il rappeler par la même occasion qu’il existe Tahkout, la personne que nous connaissons, tout en chair et en os et du coup, il existe un Tahkout le phénomène qui a bradé le pays, en profitant d’une situation politique à bout de souffle, une des plus ternies de l’histoire du pays. Quand l’Algérie était «sur cales», un Etat livré à soi-même, il était naturel que le pays aille, sans l’ombre d‘un doute, vivre cette tragédie. Lorsque le pays était à la merci des groupuscules maffieux qui se font passer pour des investisseurs, ayant jailli à la dernière minute afin de s’accaparer le terrain, la complicité et la bénédiction des soi-disant hommes d’Etat était là, en vue de les intégrer dans le système politico-financier qui allait désormais leur appartenir. Il n’y avait plus de lois et de règlements, régissant l’Etat et ses institutions. Si tu connais un Ouyahia, un Sellal ou un Saïd, encore un plus un Toufik, toutes les portes du sérail vous seront ouvertes… et notamment, celles de la miellerie inépuisable de la République. C’est bien, en effet, de s’attaquer à Tahkout la personne, cependant, il sera encore mieux de penser à s’attaquer au phénomène Tahkout et les causes politiques ayant généré Tahkout and Co. C’est seulement avec cette main de fer, agissant dans un strict cadre des lois en vigueur, mis au service d’une politique de redressement, visant à purger le pays de ses mauvaises herbes, risquant fort bien de l’étouffer à jamais, que l’Etat pourrait être sauvé.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Corruption: Quel rôle pour la société civile ?

La meilleure des définitions que ...

Le Ramadhan: Un mois très dur pour les ménages

Au moment où le mois ...

«Djamaa El Djazaïr» Haut lieu de tolérance et contre l’extrémisme

Pour prouver le faut, il ...

Feuille de route pour une nouvelle république

Ô ! L’Algérie terre des ...

Le 24 février, une date souveraine

Deux grandes dates faisant partie ...